Bleach RPG

Entrez dans l'univers fantastique de Bleach !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Nanao

Aller en bas 
AuteurMessage
Ise Nanao
~ Lieutenant de la Huitième Division ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 45
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Kamikaze
Niveau:
12/15  (12/15)
Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:43

Nom : Ise

Prénom : Nanao

Âge : Inconnu mais parait la vingtaine

Genre ( Shinigami , Arrancar , Vizard ... ) : Shinigami

Description Physique ( 3 Lignes Minimum ) :
Nanao peut sembler autoritaire et stricte par sa manière de se tenir. Ses cheveux noirs coiffés en arrière laisse dégager son visage de nacre et ses petites lunettes ovales qui cachent son regard gris et froid. D'ailleurs quand Nanao retire ses lunettes, il semblerait qu'elle devienne terrifiante.
Ceci dit, Nanao est très jolie. Sa peau claire et ses cheveux ébènes donnent au visage ovale de la Shinigami un joli contraste qui mélange la douceur et la droiture d'un caractère difficile à cerner. Elle se promène quasiment tout le temps avec un livre sous le bras. On la voit rarement avec son Zanpakutou, qui est en fait caché dans sa manche. Elle le sort rarement, et en cas de danger imminent. La jeune femme porte le Hakama noir classique des Shinigamis.

Description Morale ( 3 Lignes Minimum ) :
Nanao peut sembler de caractère froid et autoritaire. Ce caractère que l'on peut entendre dans le son de sa voix et dans son comportement strict. Nanao n'est pas si dure de caractère que l'on pourrait le croire. Elle s'inquiète facilement de son entourage et le cache continuellement à tous. Comme l'affection pour son supérieur, Kyouraku Shunsui, qu'elle garde pour elle et qui en retour, lui fait comprendre par son comportement dure et autoritaire. Elle s'attache facilement à son entourage et n'hésite pas à aider ses amis. Elle peut paraitre, à certains moments, une personne têtue, surtout quand il s'agit de la sécurité de son capitaine. Malgré le fait que celui-ci veuille la protéger continuellement, elle n'aime pas rester en retrait et fonce souvent dans la bataille sans se soucier des conséquences. C'est aussi une personne en qui on peut avoir une confiance absolue. Elle ne trahirait jamais la parole de ses proches. D'ailleurs, elle une confiance absolue en son capitaine.

Histoire ( 15 Lignes Minimum ) :


On ne sait pratiquement rien sur Ise Nanao... Elle ne se souvient pas de la vie qu'elle a eut. On peut poser l'hypothèse qu'elle vient d'une famille noble.

Un jour Nanao decida d'aller à l'école des Shinigamis. Bien sûr, la jeune fille fut reçut sans problème à l'academie. Il ne [faut pas ajouter qu'elle devint l'une des meilleures de sa classe pour les théories.

D'ailleurs, on lui colla très vite l'étiquette de l'intello de service. Toujours plongée dans ses bouquins, elle en sortait rarement pour parler aux autres. Elle se mettait toujours un peu à l'écard des autres, pour pouvoir mieux réviser.

Par contre, pour ce qui était des combats, elle en n'était pas des meilleures, sauf pour le Kidoh. D'ailleurs, elle décida de se spécialiser dans cet art et très vite, elle en devint experte.

Quand elle sortit de l'academie, elle fut intégrée dans la division 8. Avec son esprit critique et sa grande intelligence, elle réussit à grimper les échelons très vite.

Bientôt, elle gagna le respect des autres.. Son capitaine de division avait remarqué le potentiel de la jeune femme etsuivit sa progression, depuis sa sortie de l'academie. Après qu'elle eut grimpé les échelons hierarchiques. Il décida de la nommer comme second. Ce jour là, Nanao eut du mal à croire qu'elle avait été promue. Elle, qui, avait toujours été en admiration face à son capitaine.

Nanao comprit très vite que le capitaine Kyouraku avait un caractère frivole et paresseux. Elle s'occupait alors de la majeure partie de son travail... Car soit le capitaine oubliait... Soit il n'avait pas le courage de faire son travail correctement... Il ne faut pas oublier que la jeune femme devint vice-présidente de l'association des femmes Shinigamis.

Pour ce qui est du capitaine, il a toujours agit pour que la petite Nanao n'ait jamais à ce battre et ne laisserait jamais personne faire couler le sang de son vice-capitaine... Par contre, il adore taquiner Nanao.

A l'arrivée des âmes errantes dans la Soul Society, elle assista au combat entre son capitaine et une des âmes errantes qui essayait d'atteindre le temple des regrets.

Lors de la condamnation de la jeune Rukia Kuchiki, elle voulut s'y opposer, mais son capitaine lui demanda de ne pas le faire. Nanao qui avait une confiance aveugle en son capitaine, obéit et laissa les évènements se dérouler, mais lui faisait la promesse de rester à ses côtés lors de la prochaine bataille.

La bataille finale arriva très vite... Le jour de la mise à mort de Rukia... Ce jour là, tout se passa très vite. Rukia fut sauvée par une des âmes errantes qui répondait au nom d'Ichigo Kurosaki, et par Renji, le vice-capitaine Kuchiki Byakuya, qui est aussi le frère de la condamnée. Son capitaine fut alors accusé de trahison par le capitaine de la première division, Shigekuni Yamamoto-Genryūsai, pour avoir aider les âmes errantes, et s'enfuit avec son ami, le capitaine Jūshirō Ukitake. Nanao voulant respecter sa promesse suivit les deux hommes. Elle comprit pendant la fuite, que Shunsui essayait de la distancer mais il n'y arriva pas.

Nanao se retrouva alors en face d'un futur combat entre Shigekuni Yamamoto-Genryūsai, Jūshirō Ukitake et Shunsui Kyōraku. Nanao ne put supporter très longtemps la pression de la force spirituelle de capitaine de la première division. Elle tomba en faiblesse. Shunsui décida alors de la mettre en lieu sûr avant d'entamer le combat.

Bientôt le complot du capitaine Aizen Sosuke, d'Ichimaru Gin et Tousen Kaname fut dévoilé au grand jour. Ce qui mit fin au combat entre pépé Yama, Shunsui et Juushirou. Malgré les efforts des Shinigamis, ils n'arrivèrent pas à arrêter les traitres qui s'enfuirent.

Description Arme | Pouvoir :

Description du Zanpakuto :

On ne le voit jamais, vu que la jeune Shinigami le cache dans sa manche. On suppose qu'il ressemble à un wakizashi ou tantō, une sorte de petit couteau. Sa garde est carré et on peut voir des croissants de lunes de chaque côté de la lame.



Shikai :

Elle doit prononcer Kamikaze et son Zanpakûto se couvre d'un voile blanc qui le fait disparaitre. Garde-t-il la longueur d'un Tanto ou prend-t-il la taille d'un sabre ordinaire ? Les ennemis sont souvent déboussolés de ne pas pouvoir voir l'arme de leur adversaire.


Grade Souhaité : Lieutenant de la division 8

Comment avez vous connu le forum ? : Par Bleach RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ise Nanao
~ Lieutenant de la Huitième Division ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 45
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Kamikaze
Niveau:
12/15  (12/15)
Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:45

Test RP :

Prologue :

Nanao venait d'apprendre qu'elle allait rejoindre les rangs de la huitième division en tant que lieutenant mais avant ça, elle devait passer un examens très important. Beaucoup de candidats pour très peu de place... Elle venait de recevoir sa convocation et déplia délicatement le fameux papier pour commencer à le lire.

La jeune fille avait un an d'avance sur les autres à l'école des Shinigamis. Elle restait l'une des meilleures en théories et ses notes étaient toujours très satisfaisantes.

Alors que les professeurs avaient Nanao en admiration. Ce n'était pas le cas des autres élèves... Elle était hais par la majorité d'entre eux... Tous l'insultaient de sale petite intello ou alors de « chouchoute des professeurs. ». Pourtant Nanao n'avait jamais fait attention aux ragots que l'on colportait sur elle. Toujours en train d'étudier, elle ne se préoccupait que de ses livres et de son avenir.

Nanao était la première de classe... et pourtant, on sentait qu'elle avait peur devant cette lettre. Rien que par la pression de ses doigts sur le papier de convocation d'examens... On pouvait sentir sa tension croissante. Son regard effrayé qui parcourait les lignes de la page très vite pour mieux reprendre la lecture... Comme pour vérifier qu'elle avait bien lut et compris ce qu'il y était écrit.

Pendant ce temps. Un homme parcourait les couloirs de l'académie. Il marchait d'un pas nonchalant tout en chantonnant un petit air joyeux. Il portait un chapeau de paille et un pardessus rose. Ses cheveux attachés, longs, bruns et frisés tombaient le long de son dos.

Le capitaine Kyouraku, de passage pour un recrutement dans l'académie, cherchait à se divertir... Mais surtout à trouver un proie... pour pouvoir tout bonnement draguer. Il faut dire que les jeunes élèves étaient beaucoup plus faciles à approcher que certaines femmes Shinigamis de sa division. Comme il était là pour plusieurs jours, autant qu'il s'amuse un peu ! Il parcourait donc les couloirs... déserts.

Le pauvre homme commençaient à désespérer sérieusement quand il vit au bout d'un couloir, une proie tout à fait à son goût ! Les cheveux noirs, attachés en arrière, ce qui lui dégageait son magnifique visage blanc... Des petites lunettes ovales qui allait bien avec la forme de son fin visage de nacre.

Il se redressa, remit bien ses vêtements en place, et commença à avancer vers elle, comme un coq en patte ! Il s'approcha d'elle... encore et encore et encore... Elle ne la remarqua même pas. Il faut dire qu'elle avait le nez dans un papier qu'elle n'avait pas l'air de vouloir lâcher. Comme ci de rien était, il se glissa derrière elle, retira son chapeau et jeta un oeil par dessus son épaule... Limite, il lui posa sa tête sur son épaule et commença à lire la lettre :

CONVOCATION POUR...

Il ne put lire la suite. La jeune fille se retourna et le gifla, sans qu'il ne puisse comprendre ce qui lui arrive. La jeune femme se tourna vers lui et allait commencer à lui crier dessus quand elle s'arrêta... Le rouge commença à lui monter aux joues. Bien sûr, elle ne s'attendait pas à ce qu'un capitaine de division se pointe derrière son dos comme ça... et surtout, elle avait eut le malheur de le frapper ! Elle se baissa alors à s'en toucher les orteils et s'excusa très vite :

« Ex... Excusez moi ca... capitaine ! Je... Je ne voulais pas vous... vous... »

Elle s'arrêta... Tout simplement parce que le capitaine était en train de rire. La fille fronça alors les sourcils et prit un petit air boudeur. Le capitaine de division se redressa et lui dit dans un sourire charmeur :

« Ca fait bien longtemps qu'une femme ne m'avait pas giflé de cette manière et sans retenue ! »

Elle rougit de plus belle et baissa les yeux vers le sol. Quel était ce capitaine bien étrange ? Elle pensait se faire réprimer pour son geste et à la place, il était en train de la complimenter... Elle ferma les yeux et se reprit bien vite :

« Excusez moi capitaine ! Je vais devoir couper court à la discussion. J'ai encore beaucoup de travail à faire. »

Elle allait passer sa route mais le capitaine s'appuya sur une des cloisons du mur du couloir en lui barrant la route. Dans un ultime sourire, il dit :

« Comment une jeune et jolie jeune fille comme toi, ne s'amuse pas un peu de temps en temps ? Allez j'te propose quelque chose ! Je t'emmène boire un verre et je t'aide pour ton boulot ensuite ! Allez je te fais tes devoirs ! »

La jeune fille commençait à en avoir ras le bol du « Guss » qui était devant elle. Elle soupira et sans répondre, elle essaya de passer de l'autre côté... Bien sûr, le capitaine bougea pour se remettre en travers de son chemin. Elle perdit alors patience :

« Malgré tout le respect que je vois doit ! Je vous pris de me laisser passer ! J'ai du TRAVAIL et je pense que malgré le fait que vous voulez m'aider... Je dois travailler SEULE ! Et je n'ai jamais eut besoin d'aide de personne ! Je sais me débrouiller seule. »

L'homme cligna plusieurs fois des yeux, prit sous la surprise. Puis dans un sourire, il lui répondit :

« Quel caractère ! Quel charme ! J'adore ça ! Comment tu t'appelles ? »

La jeune fille crispa les poings. Comment devait elle réagir ?

« Vous ne manquez pas de culot ! »

Elle lui montra le poing droit. Ce poing-ci qui tenait la convocation. Dans un réflexe, le capitaine lui arracha le papier des mains et commença à partir en courant... et en riant. La tension de Nanao grimpa de très haut. Elle se mit à le poursuivre. Sans convocation, elle ne pouvait pas se présenter à l'examen... En gros, elle était dans la mouise ! Le capitaine s'arrêta alors au bout du couloir en tendant en l'air le morceau de papier... pour la narguer.

« Espèce de... »

Elle se jeta sur lui pour rattraper le précieux document mais trop rapide pour elle. Il avait utilisé sa technique de Hohou et elle tomba par terre de tout son long. Elle se releva très vite, encore plus furieuse et commença à recourir. Elle le chercha désespérément des yeux. Elle ne le voyait plus et ne le sentait plus. Elle commença à paniquer...

Pendant ce temps, sur le toit de l'académie...

Le capitaine était assit et il était en train de lire tranquillement le morceau de papier qu'il avait dérobé.

« Alors... Alors... » dit-il avant de commencer sa lecture.

CONVOCATION POUR UN RECRUTEMENT
en tant que futur lieutenant au service de la huitième division


Le capitaine sourit. Il avait bien fait de voler ce papier. C'est lui qui avait demandé ce recrutement. Il continua de lire :

A l'intention de mademoiselle Nanao Ise.

Tous les candidats convoqués doivent se rendre au centre d'examens le Mercredi 19 Juin.
En cas de non présence ou de non présentation de ce document, le candidat sera immédiatement refusé.


« Oups... » fit il.

Il continua :

Dans un premier temps, le candidat devra passer un test global écrit qui sera noté sur 30. Dans une seconde partie, il devra montrer sa compétence de Kidoh sur le terrain et pour finir et le plus important, le candidat devra obligatoirement montrer sa compétence à utiliser sa technique de Shikai. En cas de non maîtrise, il sera automatiquement recalé.


Alors qu'il finissait de lire le papier, il sentit une présence derrière elle. Il sourit alors et se tourna. La jeune Nanao était derrière lui. Elle lui lançait un regard noir à en faire pâlir plus d'un. D'ailleurs sous la pression du regard, le capitaine ne put s'empêcher de déglutir. Il décida d'essayer de se rattraper. Il se leva et dans un sourire il dit :

« Ise-san ! Je m'excuse... Franchement je suis vraiment désolé et je ne recommencerais... peut être... plus. Mais avouez que c'était amusant, un p'tit chat dans les couloirs ! »

La jeune femme leva un sourcil, le capitaine renchérit :

« Ha oui, je vois ! Tu préfères faire la souris ! Petite coquine... »

Les mains de la femme commencèrent à briller. Kyouraku se dit alors qu'il avait peut être été trop loin. Il se tassa un peu sur lui même et ajouta très vite :

« Ca va, ca va, je rigole ! Hein ? C'est bon ! Voici votre papier. »

Il lui tendit la convocation. Ses mains redevinrent à la normale. Le capitaine soupira intérieurement. Nanao arracha sèchement le papier des mains du capitaine et lui tourna le dos. Elle baissa la tête vers son papier. Après un instant, elle dit :

« Capitaine ? » dit-elle.

Le capitaine cligna plusieurs fois des yeux et dit :

« Oui ? »

Elle se tourna vers lui. Une mine soucieuse avait fait place à la mine en colère des quelques minutes auparavant. Elle lui demanda :

« Vous avez lut ma lettre je suppose. »

La capitaine haussa les épaules d'un air innocent. Nanao se mit alors à soupirer :

« Pour que vous m'appeliez par mon nom, vous avez sûrement lut la lettre. »

Ne pouvant plus se cacher et mentir, le capitaine acquiesça en silence. Elle se remit dos au capitaine et ajouta :

« Je suis première de classe. Enfin... C'est surtout grâce à la théorie et au Kidoh. Pour le reste je suis une grande nulle. Je... Je suis très maladroite et je connais bien la théorie du Shikai mais on va dire que je n'ai jamais réussit à le mettre en pratique... et quand je repense à votre proposition de tout à l'heure... Je... »

Elle se tourna vers lui.

« J'ai besoin de réussir ces examens ! J'en ai marre de rester ici ! Je veux leur montrer de quoi je suis capable ! Aidez-moi s'il vous plait. »

Kyouraku la fixa un instant, se demandant ce qu'il allait pouvoir lui dire. Bon, il raya tout de suite la phrase qui lui venait en tête et qui était « je suis ton recruteur ! Alors entraîner une future recrue pour l'examen que tu dois passer pour entrer dans MA division... C'est un peu stupide, non ? »

Il aurait pu le faire et briser les rêves de la femme qui se dressait devant lui, mais il ne le fit pas. Était-ce peut être son regard déterminé... ou le fait qu'il était prit d'émerveillement devant elle à cet instant. Il lui sourit et s'avança vers elle. Il posa une main sur son épaule et lui dit :

« Ok ! C'est d'accord ! Mais on garde le marché ! Je t'aide et en échange si tu réussis tes exams, je t'invite à prendre un verre avec moi. »

Nanao rougit de nouveau. Elle allait répliquer mais s'abstint. Elle lui dit juste à la place :

« D'accord ! On fonctionne comme ça ! »

Le capitaine sortit alors une bouteille de son kimono et dit fièrement !

« Un peu de Saké ! Tout ça, ça s'arrose ! T'en veux ? »

Nanao fit une grimace de dégoût et repoussa la bouteille. Le capitaine haussa les épaules et commença à boire. Elle fronça alors les sourcils et dit :

« Au fait... Vous connaissez le capitaine de la huitième division ? Je crois qu'il s'appelle le capitaine Kyouraku. J'en ait déjà entendu parler mais je ne l'ai jamais vu. »

Kyouraku recracha son Saké, car sous le coup de l'émotion, il faillit s'étrangler. Il rangea alors sa bouteille et serra son pardessus rose, qui cachait très bien le sigle de la huitième division qui se trouvait sur son manteau dans son dos. Il répondit :

" Oué... »

Il plissa les yeux et ajouta dans un grand sourire:

« C'est un super beau gosse ! Super charismatique et vachement fort ! Toutes les filles l'aiment et sont folles de lui ! T'en as de la chance ! »

Nanao baissa la tête et haussa les épaules :

« Mouais. Je verrais bien. Comment vous vous appelez ? Parce que vous savez mon nom mais pas moi. »

Kyouraku était figé sur place dans un sourire jaune. Il dit le premier nom qui lui passa à l'esprit :

« Heu... Ukitake Jyuushiro, capitaine de la treizième division. »

Bien sûr, il savait que son vieux pote ne lui en voudrait pas d'avoir emprunter son nom pour une bonne cause. Il passa très vite les présentations et continua :

« Bon, on y va ? On le commence quand cet entraînement, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ise Nanao
~ Lieutenant de la Huitième Division ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 45
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Kamikaze
Niveau:
12/15  (12/15)
Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:47

Partie 1 : Apprendre le Shikai.

Le capitaine Kyouraku attendait sa petite protégée sur un des vastes plateau d'entraînement de l'académie. Il avait veillé à ce qu'ils ne soit pas dérangés.

« Capitaine ! Je suis là ! »

Il se retourna et vit la jeune fille courir vers lui. Il sourit. C'est alors qu'elle se prit les pieds les uns dans les autres et elle s'étala devant lui. Kyouraku se retint de rire. Nanao se releva alors et en voyant sa tête, lui lança un regard haineux,.

« Rho, c'est bon ! Ça va ! »

Il reprit alors son sérieux et continua :

« Bon, bon... Passons... Commençons l'entraînement. »

Elle sortit alors un livre... Le capitaine pencha la tête vers sa gauche d'un air dubitatif. Mais d'où sortait-elle ce bouquin ? Il regarda sur son côté droit puis sur son côté gauche. Elle n'avait pas de sac. Il aurait été bien tenté de regarder dans son kimono... mais ce n'était pas une bonne idée. Elle l'ouvrit alors et commença à dire :

« Chapitre 34, grand G, petit b, petit a, petit 1... de la ligne 1256... Comment utiliser un Shikai. Premièrement... sortez votre Zanpakuto et... »

C'est à ce moment là que le capitaine en eut marre, il lui arracha le bouquin des mains et l'envoya trèèèèèssss loooiiinnn par dessus son épaule.

« Mais qu'est-ce que vous faites ? Vous êtes malade ! »

Il l'attrapa par le bras et la tira vers le milieu du terrain tout en disant :

« Pas besoin de ca... »

Nanao baissa la tête et se laissa traîner sans ajouter un mot.

« Bon sort ton Zanpakuto. »

Elle fronça les sourcils et dit :

« C'est la même chose que ce qui était écrit dans le bouquin... Alors pourquoi...
- Pas de questions. Sinon tu vas rejoindre ton ami le bouquin.
- Heu, d'accord capitaine Ukitake. »

Il fronça les sourcils. Ça fait bizarre de se faire appelé comme quelqu'un d'autre ! Surtout par le nom de son grand frangin. Pour régler la situation, il dit :

« Appelles moi, capitaine tout court. Je préfère. »

Nanao perplexe répondit :

« Heu, pourquoi ?... »

Il lui montra la direction dans laquelle était partie son livre. Nanao compris et n'insista pas.

« Bon, ce Zanpakuto ? »

Nanao fit une grimace et répondit :

« Vous n'allez pas vous moquer... »

Le capitaine ne répondit pas et continua à la fixer, la tête penchée vers la gauche. Elle sortit alors discrètement de sa manche son petit Zanpakuto, qui ressemblait plus un Tanto, qu'à un Katana. Alors que sa tête penchait toujours vers la gauche, il la bougea doucement pour la pencher vers la droite. Avec une expression de visage toujours stoïque, il dit alors :

« Ha oué ! »

Nanao se mit à rougir. La taille et la forme du Zanpakuto variait selon la force spirituelle du Shinigami. Et vu la taille du Zanpakuto... Kyouraku était en train de douter sévèrement sur l'aptitude au combat de la demoiselle. Et pourtant, dans un geste, il frappa un coup sec dans ses mains et lui lança un grand sourire.

« Bon alors, Ça c'est déjà fait ! Comme tu n'as pas encore atteins le Shikai, je suppose que tu ne connais pas le nom de ton... ton... truc ! »

Nanao lui lança un regard noir et pointa son arme vers lui.

« Un peu de respect pour mon Zanpakuto ! »

Heureux, le capitaine continua :

« Premier point ! Déjà atteint ! Tu considères ton Zanpakuto comme un objet de valeur et non comme une simple babiole ! Avoir de la considération pour son arme est la première phase essentielle pour l'apprentissage du Shikai ! Deuxième point... »

Il dégaina un de ses 2 sabres qu'il avait à la ceinture.

« Je vais être gentil mais t'as intérêt à pouvoir communiquer avec ton truc dans les minutes qui viennent parce que sinon contre un de mes sabres, ton bidule ne tiendra pas longtemps ! »

Il s'avança vers elle. Nanao commença à reculer en disant :

« Vous plaisantez capitaine ? »

Il lui commença une première attaque. Nanao l'évita. Il était très rapide. Mais le capitaine Kyouraku ne voulait pas faire de mal à la jeune fille. Juste l'effrayer. Il n'oserait jamais faire de mal à une femme et surtout pas à celle qu'il avait devant elle. Il ne se donnait qu'à à peu près 30% de toute son énergie. Il relança une deuxième attaque, abattant sa lame sur la tête de la Shinigami, qui l'arrêta, in extremis, avec son Zanpakuto. Elle était maintenant, par terre. Le capitaine faisait pression sur sa lame pour qu'elle cède. Elle entendit alors un léger craquement venant de la lame de son Tanto. La lame était en train de se briser. Elle hurla alors :

« NOOOON ! »

Elle fit glisser la lame de son adversaire vers l'endroit le plus solide de l'arme. La garde. Et elle la repoussa violemment. Avant de se glisser sur le côté. Le capitaine surprit se redressa et sourit avant de repasser à l'attaque. Celle-là, Nanao l'évita.

« Je sens que tu as peur. Tu ne dois pas. C'est à cause de ça que tu n'as jamais réussit à atteindre le Shikai jusqu'à présent. Au lieu d'éviter mes attaques ou de les contre carrer. Tu ferais mieux de m'attaquer. »

Oui ! Et avec un Tanto ? Comment attaquer avec une lame si minuscule ? Nanao évita encore une attaque. Elle avait peur... C'était ça son problème, sa peur ? Elle évita encore une attaque et celle-ci de justesse. Elle tomba par terre. Elle entendit alors une voix dans sa tête :

Affrontes tes peurs, je sais que tu peux le faire.

Elle se secoua la tête pour chasser la voix et se releva très vite. Elle se mit face au capitaine. Il dit alors :

« J'ai l'impression que tu le rejettes ma petite Nanao ! Tu ne devrais pas ! Tu crois que c'est ça qui te déconcentre ? Tu te trompes ! Acceptes là ! »

Nanao eut alors un sourire et fonça vers le capitaine, qui évita l'attaque d'un pas sur le côté. Nanao tomba par terre. L'homme pointa alors sa lame vers elle pour la menacer.

« Ha ! On prend des initiatives ? »

Nanao se releva alors que la lame de son adversaire s'abattait juste à côté d'elle. Changeant sa peur en adrénaline, elle retenta d'attaquer le capitaine. Elle ne réussit qu'à trancher un bout de son kimono. Il commença à rire. Elle plissa les yeux et repartit à l'attaque.

Continue comme ça !

C'était la voix dans sa tête. Elle allait la rejeter mais suivant les conseils du capitaine, elle ne le fit pas.

Tu m'as enfin accepté Nanao ? C'est pas trop tôt.

Elle jeta alors des regards dans toutes les directions pour trouver la matérialisation de son Zanpakuto mais elle ne le trouva pas.

Tu peux toujours chercher, tu ne me trouveras pas. Enfin, tu n'es pas encore prête pour que tu puisses me voir.

Il lisait dans ses pensées en plus. Alors qu'elle cherchait inutilement, le capitaine continua d'attaquer. Elle esquiva une fois de plus.

Je ne suis pas là pour te déranger, je suis là pour t'aider. Alors acceptes moi complètement et chasse cette réticence à mon égard.

Nanao avait compris pourquoi elle n'arrivait pas à atteindre le Shikai pendant toutes ses années. Elle avait peur ! Et elle le repoussait... Ne voulait pas l'admettre. Mais là, elle comprit. Elle se redressa alors et se mit face au capitaine, qui, dans un sourire, fonça vers elle pour l'attaquer de nouveau.
Nanao ne bougea pas. Elle ferma les yeux et prononça alors les mots :

« Kimikaze, Vent divin ! »

C'est alors qu'une couche d'air enveloppa la Shinigami ainsi que son Zanpakutô. Le capitaine recula sous l'effet de la rafale. Son chapeau et son pardessus rose s'envola... Vous vous doutait du malaise qui monta en lui. Il partit en courant pour se cacher. La masse d'air vient se stocker d'abord dans la lame du Zanpakuto pour mieux remonter vers la paume de l'arme. Le sabre devint alors complètement invisible. Elle leva alors le bras et pointa son Zanpakuto invisible vers l'endroit où devait se dresser le capitaine.

« Maintenant, al... »

Elle baissa sa main, et commença à chercher le capitaine des yeux. Il avait disparut. Elle entendit alors une voix lointaine.

« Nanao ! Je suis là ! Coucou ! »

Elle leva la tête vers la voix et au bouts de quelques secondes de recherche, vit le capitaine Kyouraku accroché en haut d'un arbre et serrant très fort son pardessus sur lui. Il descendit alors dans un saut et ajouta :

« Il est... décoiffant ton Shikai ! Hein ? »

Il baissa les yeux pour jeter un oeil à la nouvelle apparence de son Zanpakuto mais ne le trouva pas.

« Tu ne veux pas me le montrer c'est ça ? »

Elle soupira et dit :

« Il est invisible ! »

Kyouraku commença à rire allègrement.

« Ça c'est parce qu'il a honte ! Faut dire, il a raison ! »

Nanao plaqua sa lame invisible sous la gorge du capitaine. Le capitaine la repoussa et commença à évaluer la distance entre la lame qui était sous sa gorge et la main de son propriétaire... C'était plus un Tanto qu'elle avait là ! C'était presque un sabre long ! Dans un sourire, il ajouta :

« Bon je retire ce que j'ai dit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ise Nanao
~ Lieutenant de la Huitième Division ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 45
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Kamikaze
Niveau:
12/15  (12/15)
Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:49

Partie 2 : Le jour des examens.

3 jours plus tard... Le jour des examens !

Le capitaine Kyouraku tournait en rond... Ce qui agaçait sérieusement le capitaine Kenpachi, qui était lui aussi venu pour un recrutement.

« Hé Kyouraku, arrêtes de tourner en rond, tu me donnes la nausée. C'est moi ou t'as l'air stressé ? Relax, c'est juste un p'tit entretien d'embauche ! »

Kyouraku s'arrêta un instant. Le regarda et pointa un doigt vers lui comme pour lui dire quelque chose. Il le fixa intensément mais il baissa très vite la main, se secoua la tête et continua son petit manège. (tournez, tournez manège... xD)

Kenpachi en eut marre et sortit de la salle. Shunsui se retrouva donc seul. Il en profita pour se claquer la tête contre une table.

« J'suis qu'un imbécile ! Un imbécile ! Voilà ce que c'est de vouloir venir en aide aux autres ! Pourquoi j'suis trop gentil ? Pourquoi je ne suis pas un sale connard qui en a rien à foutre des autres ? »

Kyouraku se redressa très vite, et son visage s'illumina. Il se tourna vers la porte en hurlant :

« Kenpachi ! Reviens ! J'veux un cours de sadisme ! »

Pendant ce temps...

Nanao était heureuse ! Elle avait réussit à merveille ses deux premiers examens. Maintenant, il n'en restait plus qu'un et non des moindres : l'évaluation de sa maîtrise du Shikai ! Et elle allait devoir faire cet examen devant le capitaine de la huitième division en personne ! Nanao était impatiente de montrer aux autres sa nouvelle technique. Elle arriva avec les autres candidats sur le terrain qui servait de base d'entraînement d'ordinaire.

Derrière un mur... Le capitaine Kyouraku cherchait un moyen désespéré pour ne pas se faire repérer par la petite Nanao. Déjà il avait retiré son pardessus rose... Trop repérable. Son chapeau de paille... Trop repérable aussi. Il tourna alors en rond, cherchant désespérément une solution à son problème. Kenpachi qui était en train d'observer son collègue d'un air dubitatif lui demanda :

« Hé Kyouraku ! J'veux bien ! Mais bon, c'est quoi ton réel problème ? Là, tu commences sérieusement à me prendre la tête ! »

Kyouraku se tourna vers lui et dans une illumination, il répondit :

« Ma tête ! C'est ca le problème ! Faut que je change de tête. »

Kenpachi fit alors un petit sourire mesquin et dit :

« Ta tête ? J'ai un moyen radical pour la changer ! Te la couper. J'peux t'aider si tu veux. »

Il posa alors une main sur son Zanpakuto, comme pour accompagner ses gestes à sa parole. Kyouraku releva les sourcils et dans un sourire, il ajouta :

« Non, c'est bon Kenpachi ! Ça ira ! Tu sais je tiens quand même à garder ma tête de beau gosse sur les épaules ! »

Il vit alors un tonneau posé sur le coin du mur et ajouta :

« Tu crois qu'avec un tonneau sur la tête, je vais passer inaperçu? »

Kenpachi le regarda avec de gros yeux. Il haussa les épaules. Encore une blague du capitaine Kyouraku ! Il avait, disons, un humour que le capitaine de la onzième division ne comprenait pas toujours... voir jamais ! Il répondit juste sur un air stoïque :

« Elle est drôle celle-là ! » et s'en alla sur le terrain d'examen.

Il se mit face aux nouvelles recrues pour commencer l'examen.

« Bonjour à tous ! Je suis le capitaine Kenpachi de la onzième division, et voici le capitaine Kyouraku de la huitième division, nous allons... »

Quand il se retourna pour parler au capitaine Kyouraku, il se retrouva face à un tonneau avec des jambes. Surpris, il fit un bond sur le côté.

Il l'avait quand même pas fait cet imbécile ? Il attrapa le tonneau et d'un coup sec le ramena vers lui. Ce qui a eut pour but de déséquilibrer un peu le capitaine Kyouraku.

« Tu te fous de ma gueule peut être ? Tu sais que je n'aime pas qu'on se foute de moi. »

On vit alors le tonneau s'abaisser un peu de crainte.

« Heu non ! Kenpachi, c'est juste que je... Ok bon, on retourne derrière et je t'explique le problème. »

Zaraki tira alors le tonneau dans un mouvement brutal derrière le mur. Quand ils furent à l'abri des regard, Shunsui retira le tonneau de sa tête :

« Bon ok, j'te dis tout ! Y'a une fille là ! Dans les recrues et je ne veux pas qu'elle me vois...

- Et pour quelles raisons ?
- J'l'ai aidé pour son exam et j'me suis fait passer pour le capitaine Ukitake. Siellesaitquenfaitjenesuispascequejesuiscenséêtreetquelleapprendquenfaitjesuissonrecruteurjesuismort...

Cette phrase fut débitée à une vitesse hallucinante et Kenpachi n'avait pas tout compris. Enfin il avait juste comprit que Kyouraku avait fait une énorme bêtise. Pour changer...

« Je sais je n'aurais jamais dû faire ça mais elle était si mignonne que je n'ai pas pu résister... avec ses beaux yeux gris, son visage angélique ! Enfin tu comprends ? Le charme d'une femme... »

Kenpachi resta de marbre.

« Bon Ok, p'tet que tu comprends pas. Mais bon voilà ! Si elle me reconnaît comme le capitaine de la division 8 et non comme le capitaine de la division 13, comme j'ai prétendu être, elle va me tuer sur place ! »

Kenpachi resta toujours de marbre, puis après un moment, il haussa les épaules et avant de lui tourner le dos définitivement, il lui dit :

« Démerdes toi, c'est pas mon problème ! »

Destruction totale du capitaine de la huitième division ! Pourquoi était-ce Kenpachi qui l'avait accompagné aujourd'hui ? Il ne comprend jamais rien à ses sentiments !

Il était seul, face à... ELLE ! Rha et puis zut ! Il allait y aller et tant pis des conséquences. Il pensa ça mais quand il passa le tête du mur et vit la jeune femme qui attendait avec les autres, il se figea sur place et se replanqua vite fait derrière. Il se dit pour lui même :

« Bon je pense que je vais repasser au plan A ! »

Il attrapa le tonneau et se le remit sur la tête et repartit vers Zaraki, qui ne se préoccupait même plus de lui. D'ailleurs, il avait déjà commencé son discours de début d'examen. Pendant ce temps, par un trou du tonneau, il cherchait la petite Nanao des yeux et quand il la trouva, il vit qu'elle était en train de le fixer d'un air perplexe.

*Ha zut, elle m'a reconnu.* Pensa-t-il.

Ce que le capitaine ne savait pas, c'est qu'elle n'était pas la seule à le fixer comme ça ! A côté, Zaraki Kenpachi passait même inaperçue. Le capitaine de la onzième division remarqua très vite qu'aucun candidat n'était en train de l'écouter, pour cause : un tonneau sur pattes le suivait.

A bout de nerf, il attrapa le haut du tonneau et tira un coup sec pour le retirer de la tête du capitaine Kyouraku, qui, par la surprise, se figea... Et attendant la sentence.

A ce moment précis, il vit la tête de la petite Nanao se décomposer doucement de colère...

Une solution ! Vite ! La première solution qui lui vint en tête était de faire comme d'habitude. Ben oué, pourquoi changer les habitudes ? Ce qui n'était peut être pas le moment...

Il se redressa et cria :

« NANAO-CHAN ! »

Et se précipita dans les bras de celle-ci. Surprise, elle n'eut même pas le temps de bouger. Le capitaine s'effondra littéralement dans ses bras, ce qui eut pour effet de la faire tomber à la renverse.

Un silence de mort tomba sur le terrain d'examen.

La côte de Nanao, qui était déjà au plus bas, tomba dans les profondes abysses à ce moment précis. Elle avait intérêt à l'avoir cet examen, sinon elle allait passer un mauvais moment en compagnie de ses chers camarades de classe. Après la sympathie des professeurs, elle s'attirait les charmes d'un capitaine de division. D'ailleurs, elle sentait les regards noirs posés sur elle et qui la fusillaient.

Vu que la situation avait l'air de ne pas bouger, Kenpachi décida de prendre les devants. Remarquant surtout que le capitaine Kyouraku n'avait pas l'air de vouloir lâcher la jeune fille, qui a ce moment précis était complètement pétrifiée par cette situation plus qu'embarrassante, il vint attraper Shunsui par le col et le tira vers le milieu du terrain.

« Bon, on va commencer les examens. Les candidats pour la onzième division, veuillez me suivre, les autres... Ben, c'est avec lui ! » Dit-il en montrant Kyouraku du doigt.

Le capitaine de la division huit, se releva d'un coup, frotta la poussière sur ses vêtements, se racla la gorge et tout en sortant un rouleau de feuille de son Kimono, il dit :

« Bon, nous, on va rester sur ce terrain d'entraînement ! Je vais vous appeler un à un et vous effectuerez votre technique de Shikai. Si dans le cas contraire, vous ne savez pas l'utiliser, je vous conseille de sortir de ce terrain. Vous perdez votre temps. »

Il commença alors à appeler le premier nom de la liste. Chaque élève passait chacun son tour. Certains avaient une bonne maîtrise du Shikai, d'autres tentaient une approche mais leur Shikai n'était pas complet ou alors ils échouaient lamentablement... Bientôt ce fut au tour de Nanao.

« Heu... Ise Nanao. »

Le capitaine lui lança un grand sourire enjôleur. Nanao soupira et leva les yeux au ciel. Elle s'avança vers lui. En passant, à côté du capitaine Kyouraku, elle dit :

« Après cet examen, vous êtes un homme mort, capitaine... Je déteste qu'on me prenne pour une imbécile... »

Kyouraku agrandit son sourire et lui ajouta :

« Avant si t'as ton exam, n'oublies qu'on doit sortir prendre un verre. Alors si tu pouvais attendre après ca. »

La jeune femme le fusilla du regard, si bien que son sourire disparut du tout au tout.

Nanao sortit son Zanpakuto, ferma les yeux et se concentra...

« Kimikaze ! Vent divin ! »

Avec tout le ressentiment qu'avait la jeune femme en elle. Ce n'était non pas une bourrasque de vent qui se créa autour d'elle mais une véritable tornade ! La seule chose que le capitaine sut dire à ce moment c'est :

« Woaahhhh ! »

Les tuiles de l'école commencèrent à s'envoler une à une et les élèves, surpris, tombèrent par terre. Le vent alors vint se former autour de son Zanpakuto et comme la première fois, il devint invisible. Kyouraku applaudit alors très fort ! Nanao leva un sourcil et soupira. Le capitaine s'approcha alors d'elle et lui dit :

« Peut être que tu étais en colère mais c'est quand même grâce à moi, qui tu as pu faire cette incroyable performance ! »

La jeune femme ne lui répondit pas et lui tourna le dos, pour aller rejoindre les autres, qui reculèrent de son chemin, tellement ils furent stupéfiés. Kyouraku devant cette froideur, en resta un instant pétrifié et se souvenant très vite qu'il avait encore pleins de candidats à faire passer. Il continua d'appeler la suite des noms...

Bien sûr, Nanao eut son examen haut la main et quelques temps plus tard, elle devint le vice-capitaine de la division huit...

Mais qu'en est-il devenu de cette invitation en tête à tête ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans un petit bar pittoresque canadien sur terre... Avec de jolies têtes de cerfs sur les murs... et une ambiance chaude et festive... (on peut y croire...)

« Nanao-chan ! Je suis heureux que tu sois venue ! Alors le coin te plaît-il ? »

Nanao resta de marbre. Le serveur vint alors prendre la commande. Il dit avec un accent plus que prononcé :

« Alors vous prendrez quoi ? »

Nanao tourna lentement sa tête vers lui et lui dit d'un ton monocorde :

« De l'eau. »

Et elle ferma la carte des boissons sèchement.

« Et vous monsieur ? »

Kyouraku qui s'était planqué derrière la carte pour échapper au regard noir que Nanao posait sur lui. Regarda le serveur et dit :

« Heu, je sais que la spécialité chez vous, c'est les bières, je sais qu'il y a des bonnes et fortes, et je sais que vous faites de...
- Ca sera de l'eau pour lui aussi. »

Nano avait fait sa commande à sa place. Le serveur nota la commande sur son calepin et s'en alla. Kyouraku essaya de faire une manoeuvre désespérée en tendant une main vers lui :

« Attendez ! »

Trop tard. Il retourna son regard vers Nanao, dans un petit sourire forcé. Elle se vengeait bien de la petite mascarade de Kyouraku... C'est pour cela que le capitaine ne dit rien et se contenta des regards noirs de Nanao et... de son verre d'eau !

[HJ : Je mettrais les balises de couleurs quand je serais sur mon ordinateur personnel.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsumoto Rangiku
~ Admin | Lieutenant de la Dixième Division | Chasseuse de Plagieurs Experimentée | Nymphea b
avatar

Vierge Messages : 256
Date d'inscription : 22/03/2008
Localisation : Pff, t'en ferai quoi de cette info' ?

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Haïneko
Niveau:
12/15  (12/15)
Expérience:
14/100  (14/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:49

Bienvenue Nanao-chan ! =D
Consoeur lieutenant féminine ! *o*
Bref, très jolie présentation, je te validerai une fois que tu m'aura affirmé que c'est bel et bien toi ici :
http://bleachrpg.forumactif.fr/presentation-fini-f179/nanao-ise-t863.htm

Merci de ta réponse à laquelle je doute que tu réponde négativement... Sur ce, bonne journée ! Wink

_________________

_..*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com
Ise Nanao
~ Lieutenant de la Huitième Division ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 45
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Kamikaze
Niveau:
12/15  (12/15)
Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:55

Bien sur que c'est moi Very Happy

Merci pour l'acceuil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Ulquiorra
~ Modo | Arrancar | Vasto Lorde | Cuarto Espada | Tête de farine ~
avatar

Vierge Chien
Messages : 312
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 24
Localisation : Las Noches (Hueco Mundo)

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Santa Teresa
Niveau:
16/16  (16/16)
Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   Dim 23 Mar - 17:58

Bienvenue Nanao, bon, puisque tout est dit, je valide !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Nanao   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Nanao
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation d'Artemis [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG :: ~ Avant RP | Acceuil ~ :: ~ Avant RP | Acceuil ~ :: Présentations-
Sauter vers: