Bleach RPG

Entrez dans l'univers fantastique de Bleach !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une journée pas comme les autres (PV Kumiko)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryu Itô
~ Quatrième Siège de la Onzième Division ~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Daiyoukou
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Mer 14 Mai - 0:46

Il se trouvait dans les environs de neuf heure du matin lorsque je quittai le QG de la onzième division. J'avais eu chaud pendant une partie de la journée, la sueur de mes exercices me coulant dans les yeux, sans pour autant me déranger que cela aurait du. Bon, bien sur, je n'allais pas tenter de me faire suer de la sorte pour me piquer les yeux, mais autrement qu'être vaguement incommodant, je pouvais le releguer a un autre chose.

J'étais aussi concentré que lors de combats, je ressentais le vent tenter de s'opposer a moi, alors que j'utilisais le shunpo pour me déplacer plus vite. Certes, je n'étais pas maître de cette technique, mais je restais tout de même doué. Ma gourde, elle battait contre ma cuisse, et je sentais Daiyoukou battre mon flanc. Je ne sentais pas de danger immédiats, mais restait le fait qu'une confrontation avec Kumiko, ce serait pas un cadeau, et le danger... Oups!

Je fis un détour rapide, mes reflexions m'ayant fait arriver nez a nez avec un mur, et puisque je ne voulais pas me faire humilier en devant dire "je me suis battre par un mur", j'évitai a peine l'obstacle. Bon, j'aurais pu le défoncer, mais j'en avais pas trop envie...

Ah merde, et maintenant, j'étais rendu où? Non, mais, je devrais être capable de me diriger mieux que cela dans le Seïreitei, mais faut croire que la lieutenant avait eu un effet nefaste sur mon sens de l'orientation... Ah, et tant pis! Je sautai sur le haut de l'un des murs, commençant à le parcourir, afin de me rendre au centre de mon attention du moment. Le QG de la neuvième était en vue...

Les gens de cette divisions eurent la "bonté de coeur" de me laisser entrer et errer a ma guise (quelques peu a mon désarroi, puisque je me serais bien pris une bataille). J'entrai donc, ouvrant chaque porte sur mon passage, observant les gens qui se trouvaient dans la salle, demandant un vague "Kumiko?", me récoltant des signes négatifs à tout coups.

Chaque porte que j'ouvrais me rendait de plus en plus aggressif, au point que j'avais presque envie de sauter dans l'une des salles et défoncer le mur jusqu'a la salle suivante, mais une petite voix de la logique me disait que ce ne serait pas bien vu. Aussi me retenai-je, chaque fois que j'ouvrais la porte, ma "question" augmentait de puissance, jusqu'a ce que je sois presque rendu a hurler le nom de la nouvellement capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumiko Murakami
~ Capitaine de la Neuvième Division ~
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/05/2008
Localisation : Devant un verre de sake °°

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]:
Niveau:
14/15  (14/15)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Lun 19 Mai - 1:42

La journée avait commencé comme de coutume pour Kumiko, nouvellement nommée Capitaine de la Neuvième division. Réveillée avant même le lever du soleil, elle s'était d'abord étirée longuement, histoire de réveiller doucement -mais efficacement- ses muscles ainsi que son corps tout entier, puis au bout de cinq minutes, avait ensuite quitté -presque à regret- son futon qui était encore délicieusement tiède. Se dirigeant vers la salle de bain, toujours vêtue de son kimono à moitié défait, elle entreprit de se laver. Une fois cela fait, elle noua sa longue chevelure violette en deux chignons pour qu'ils ne la gênent pas, et revêtit son shihakushou. Elle noua précautionneusement la ceinture du kimono autour de sa taille, puis sa ceinture de cuir sous la poitrine. Elle mit ses tabi (chaussettes japonaises) et ses sandales. Enfin, sa veste de capitaine marquée du chiffre "9" vint compléter l'ensemble. Parée de tout ses attributs, elle prit le chemin de son bureau ; elle avait quelques dossiers à traiter, et le plus vite elle s'en occuperait, le mieux ce serait. Elle se prépara un peu de thé vert pour se motiver à la tâche -pour travailler aussi tôt le matin, il fallait en effet être motivée-, et disposa la tasse ainsi que la théière sur un coin de son bureau à portée de main, et prit place dans son fauteuil. Elle saisit la première des feuilles empilées sur le bureau, et entreprit de la lire. C'était une affaire sans grande importance, aussi ne passa-t-elle que peu de temps dessus. Elle jeta un coup d'œil à la pile devant elle tout en buvant une longue gorgée du thé encore brûlant.

-Je me demande comment je peux avoir autant de paperasses à faire chaque jour comme ça...

Note mentale pour plus tard : penser à déléguer un peu de son boulot à son lieutenant Hisagi Shuuhei u_u" Toujours est-il que pour l'instant, elle devrait s'en occuper elle-même. Quelques heures plus tard, elle commençait enfin à voir le bout du tunnel -et de la pile de papier-, aussi décida-t-elle d'en arrêter là pour la matinée, car déjà le soleil était levé, ce qui signifiait qu'il était temps pour elle d'entamer l'un des moments de la journée qu'elle préférait : l'entrainement (à défaut d'un "vrai" combat). Elle sortit dans la cour de la 9ème division, saluant au passage les shinigami qu'elle croisait dans les couloirs. Une fois à "l'air libre", elle dégaina Fuurinkazan de son fourreau couleur cendre avec un plaisir non dissimulé. La jeune femme aimait beaucoup son zanpakutoh, surtout sous ses différentes formes libérées. Fuurinkazan était très particulier dans sa forme, mais également très efficace, ce qui ne le rendait que plus appréciable. De plus, elle discutait beaucoup avec son sabre, avec qui elle avait fini par être très proche (elle avait d'ailleurs commencé à le surnommer "Rinrin" depuis quelques temps). Bref, elle commença quelques mouvements de lame bien placés lorsque soudain...

"Murakami taichou !!!"

Instantanément, elle s'interrompit, regardant en direction de la personne qui l'avait ainsi interpellée : c'était un shinigami de sa division. Elle soupira, rangea son zanpakutoh dans son étui et s'approcha du nouveau venu. Il lui expliqua en quelques mots qu'un shinigami d'une autre division venait de faire "irruption" dans sa division, et qu'il fouillait dans toutes les salles à la recherche de la capitaine en faisant un remue-ménage de plus en plus agaçant. Un autre soupir s'échappa de ses lèvres.

-Je m'en occupe...

*Et puis j'ai une petite idée de qui cela peut être...*


Elle rentra donc dans le bâtiment et commença à regarder un peu partout, mais elle n'eut pas à chercher bien longtemps, car vu le vacarme qu'il faisait, on le repérait au bruit. Arrivée à quelques mètres de l'intrus, elle fut confirmée dans ses hypothèses : c'était effectivement Ryu, l'un de ses anciens camarades de la 11ème division, qui était désormais 4ème siège depuis la promotion de Kumiko. Et en ce moment, il faisait un raffut d'enfer. Un coup de pied impitoyable au derrière vint donc calmer ses ardeurs ; la jeune femme était particulièrement agacée qu'il vienne ainsi mettre le bazar dans SA division, interrompant SON entrainement matinal.

-Urusei, BAKA ! T'es trop bruyant !

Elle se frotta la tête en soupirant, histoire de se calmer un peu.

-Tu m'veux quoi au fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryu Itô
~ Quatrième Siège de la Onzième Division ~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Daiyoukou
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Lun 19 Mai - 20:27

Je ne savais plus combien de portes j’avais ouvert et refermé derrière moi, lorsque l’une d’entre elle me réserva une surprise, non pas de ce qui se cachait dans la salle, mais plutôt de ce qui venait de surgir derrière moi. Un coup de pied a l’arrière-train, et me voila qui fait un vol plané dans la pièce (heureusement vide, donc il n’y avait pas de pertes a déplorer), et ce fut mon égo qui prit le plus grand du coup, puisque je frappai le mur et tombai cul par-dessus tête dans la salle, regardant une Kumiko qui semblait entre la colère et la confusion. Moi, je ne me sentais pas confus, bien que quelques peu humilié de m’être fait prendre de la sorte, et toujours courroucée du secret de la capitaine de la 9e division. Je me relevai donc, tant bien que mal, tentant de garder un peu de dignité, mais tout de même de mauvais poil…

C’que je te veux ? t’as sauté notre entrainement c’matin ! Non mais, et en plus, tu te prétends être devenue capitaine ?! Nah, mais c’est une mauvaise blague, j’espère, parce que si tu te retenais lors de nos dernières pratiques, je sens que c’est toi qui mérite des baffes !

J’étais en colère et grandement indigné, cela… était de par trop évident, simplement dans ma façon d’agir et de parler. Surtout le fait que je manquais réellement de respect à Kumiko, que je ne voyais toujours pas comme étant une capitaine, mais plutôt une simple partenaire de pratique de combat. Je sortis des plis de mon Shihakushou une gourde pleine de l’alcool que moi et la jeune capitaine adorions tant nous partager lors de nos passes d’armes, et la lançai au pieds de Kumiko.

Nah mais, tu te prends pour qui, hein ? J’ai même acheté la première gourde, et tu songes même pas te lever le matin pour te pratiquer ?! Tu vas ramollir !

Provocant, moi ? Non, jamais, c’est pas comme si j’étais en train de tenter de faire sortir Kumiko de ses gonds. En fait, il s’agissait d’une pratique courante entre moi et elle, durant laquelle on cherchait a se balancer le plus d’insultes possibles, de sorte que nous ayons une raison « justifiable » de se bagarrer. Restait a voir si la capitaine était encore du jeu, ou si elle se croyait « trop bonne » pour encore se pratiquer avec moi. Si c’était le cas, par contre, je peux vous le garantir, elle en entendrait parler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumiko Murakami
~ Capitaine de la Neuvième Division ~
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/05/2008
Localisation : Devant un verre de sake °°

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]:
Niveau:
14/15  (14/15)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Mer 21 Mai - 1:52

Après son vol plané pour le moins comique, Ryu se releva comme il pouvait, et il s'adressa à elle d'une voix qui trahissait son état d'énervement assez avancé.

C’que je te veux ? t’as sauté notre entrainement c’matin ! Non mais, et en plus, tu te prétends être devenue capitaine ?! Nah, mais c’est une mauvaise blague, j’espère, parce que si tu te retenais lors de nos dernières pratiques, je sens que c’est toi qui mérite des baffes !

Kumiko le fixa longuement, sans rien dire. Elle comprenait la colère du shinigami, du moins en partie. Il était vrai que sa nomination avait été très soudaine et plutôt inattendue pour la plupart de ses camarades (rares étaient les personnes qui savaient que Kumiko était capable d'effectuer un bankai de manière viable), mais elle trouvait plutôt puéril qu'il réagisse ainsi : lors de leurs entrainements, il était évident qu'elle n'allait pas utiliser son bankai contre lui, il n'était pas nécessaire dans le cadre d'un entrainement et risquait de vraiment trop amocher l'ancien 6ème siège... Elle le laissa poursuivre, histoire qu'il finisse de vider son sac. Il jeta sa fiole d'alcool aux pieds de la jeune capitaine.

Nah mais, tu te prends pour qui, hein ? J’ai même acheté la première gourde, et tu songes même pas te lever le matin pour te pratiquer ?! Tu vas ramollir !

Elle soupira. Il en faisait un peu trop là non...? Cela commençait à lui porter un peu sur les nerfs. Il était venu mettre le souk dans la Neuvième division juste pour lui dire ça? Enfin bon, c'était Ryu, donc inutile de trop s'énerver... Elle se pencha pour ramasser la gourde, l'ouvrit et en but une longue gorgée. Une fois cela fait, elle attrapa le shinigami de la 11ème par le bras et entreprit de l'amener dehors après lui avoir dit à voix basse : "Parlons-en dehors plutôt". Une fois à l'extérieur, elle finit enfin par le lâcher, lui rendant par la même occasion sa fiole d'alcool. Une petite mise au point s'imposait apparemment...

-Je ne "prétend" pas être capitaine. Bon ok, je ne le suis que depuis quelques jours à peine, mais je le suis ! Je risque effectivement de me ramollir si à chaque fois que je commence mon entrainement matinal, je me fais interrompre par un idiot qui vient chercher la bagarre dans MA divison u__u

Elle remit en place une mèche de cheveux qui la gênait, et croisa les bras sur sa poitrine.

Et il me parait évident que je n'allais pas utiliser le bankai contre toi, ce serait dommage de perdre un compagnon de beuverie... acheva-t-elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryu Itô
~ Quatrième Siège de la Onzième Division ~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Daiyoukou
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Mer 21 Mai - 4:05

Sans opposer de résistance, je laissai la capitaine de la neuvième division me sortir de son quartier général, me disant que je l’avais bien mérité, à un niveau. Bon, d’accord, plus qu’un niveau. Je récupérai ma gourde une fois Kumiko en ayant prélevé une rasade, ce qui me fit hausser un sourcil sceptique. Normalement, c’était après une passe d’arme que nous avions droit de prendre une gorgée. Devais-je y voir un défi lancé a ma figure, ou la capitaine était-elle déjà trop surmenée ? Bon, alors je dois dire, je pouvais bien la laisser tirer une première gorgée, puisque j’avais bel et bien foutu la merde dans sa division. Mais par contre, me faire dire que j’étais une interruption…

Bah, je dois dire, si tu tiens vraiment a te pratiquer avec des gens de ta division, libre a toi, mais je ne vois vraiment pas pourquoi…

Je pris la gourde, en avalai une rasade, et la posai sur le sol, me redressant lentement, tenté sincèrement de tester la nouvelle capitaine. J’avais envie de faire disparaitre le petit sourire condescendant qu’elle avait à mon égard alors qu’elle disait qu’elle me vaincrait irrémédiablement si elle devait en venir à utiliser son bankai. Certes, je ne pourrais la vaincre, j’en avais conscience, mais je sentais l’envie de me prouver que je pouvais la pousser au point de devoir utiliser ce talent si rare. Aussi dégageai-je Daiyoukou de son fourreau, regardant Kumiko avec une lueur de défi et d’amusement non dissimulée dans les yeux. Pointe au sol, je la regardais, attendant de voir si elle allait répondre.

Quant à me vaincre, il y aura toujours a voir, je continue de m’améliorer, et, bientôt, ce sera a ton tour d’acheter, chère partenaire. Et plutôt que de te contenter de pourfendre un adversaire d’air, que dirais-tu de te battre contre moi plutôt ?

Je levai mon bras gauche, qui contenait mon zanpaktou, et fit en sorte que bras et lame ne semblent être qu’une simple ligne, la lame une extension de mon corps. Puis, me souvenant que je n'avais pas affaire a une débutante qui se ferait avoir par ma feinte, j'adoptai une défense basse, puisque, de la sorte, mon poids était concentré plus bas, et plus près du sol, me rendant donc moins facilement victime de "coups de vents". Je sentais le sang battre a mes oreilles, et je sentis quelques peu le temps ralentir autour de moi, bien qu'il n'en était rien. Simplement dit, je venais de me mettre en mode de combat, et seulement les mouvements de Kumiko avaient une petite importance en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumiko Murakami
~ Capitaine de la Neuvième Division ~
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/05/2008
Localisation : Devant un verre de sake °°

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]:
Niveau:
14/15  (14/15)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Mer 28 Mai - 23:36

Après avoir lui aussi bu une gorgée d'alcool, Ryu dégaina son zanpakutoh, observant Kumiko droit dans les yeux. Elle soutint le regard du 4ème siège, qui trahissait nettement une certaine défiance à son égard ainsi qu'une furieuse envie d'en découdre qu'il ne prenait même pas la peine de dissimuler un tant soit peu à la jeune femme. Il resta quelques instants immobile, son arme pointée sur le sol. Kumiko ne broncha pas ; s'il voulait vraiment se castagner avec elle, une simple petite provocation ne serait pas suffisante. Les bras toujours croisés, elle le fixait sans ciller, faisant preuve d'un calme qu'elle n'avait pas toujours eu par le passé. Par exemple lorsqu'elle avait tabassé des shinigami qui s'étaient montrés particulièrement machos envers elle, chose qui lui avait valu sa mutation dans la 11ème division sous les ordres de Zaraki Kenpachi... Hum mais c'est un flash-back inutile ici, donc on s'en passera X3 Revenons donc au sujet... La nouvelle capitaine de la 9ème division avait plus ou moins appris à contrôler ses humeurs, car il était important pour elle que le capitaine montre l'exemple à ses subordonnés, car après, qui suivrait les ordres d'une personne totalement irresponsable et impulsive? C'est donc pour cette raison qu'elle s'efforçait de garder son sang-froid face à Ryu. Idée que ne semblait pas partager ce dernier, qui apparemment voulait absolument se prendre la raclée.

Quant à me vaincre, il y aura toujours a voir, je continue de m’améliorer, et, bientôt, ce sera a ton tour d’acheter, chère partenaire. Et plutôt que de te contenter de pourfendre un adversaire d’air, que dirais-tu de te battre contre moi plutôt ?

Sur ce, il orienta la pointe de son zanpakutoh -qui se nommait Daiyoukou si elle se souvenait bien- vers elle, avant de changer de position de combat pour une posture lui permettant une défense moins perméable aux coups que pourrait lui porter Kumiko. Elle soupira longuement, et finit par rire en défaisant ses deux chignons. Elle attacha ses cheveux en une unique queue de cheval nouée assez haut, qui laissait à sa longue chevelure une certaine liberté, bien qu'elle ne partait pas non plus dans tous les sens. Elle dégagea lentement Fuurinkazan de son fourreau couleur cendre, et d'un geste vif, la pointa en direction de Ryu. Puisqu'il la cherchait, il allait la trouver ! Elle leva son zanpakutoh au-dessus de sa tête, et dit d'une voix qui dissimulait difficilement sa réjouissance :

"Arrache, Fuurinkazan"

Aussitôt, la lame du sabre de Kumiko se transforma radicalement, prenant la forme si particulière qui caractérisait le shikai de la jeune capitaine. Elle remit sa lame en position d'attaque ; des courants d'air soufflaient tout autour d'eux, faisant voleter ses cheveux mauves derrière elle. Le vent finit par se calmer un peu, et Kumiko s'adressa à son ancien camarade avec un sourire carnassier.

"C'est quand tu veux... cher 4ème siège."



[HS : désolée du délai de réponse, pas mal de choses m'ont empêchée de répondre avant =/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryu Itô
~ Quatrième Siège de la Onzième Division ~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Daiyoukou
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Dim 1 Juin - 17:49

Je regardai la nouvellement capitaine sortir son Fuurinkazan de son étuis, sachant fort bien ce qui en était. Kumiko ne s’était jamais battu avec son zanpaktou sans que ce dernier soit libéré, alors lorsqu’elle dit la formule traditionnelle, je me penchai plus bas vers le sol, afin que les bourrasques n’aient aucun effet contre moi. Je ressentais le bonheur de la bataille, sachant fort bien que la femme était trop forte pour moi, puisqu’elle me battait à tout coup, mais je refusais tout simplement d’abandonner le combat, et, plus mon adversaire était puissant, plus c’était grisant. Puisqu’elle voulait se jouer avec nos zanpaktou, je n’allais pas la disgracier en gardant le mien sous sa forme normale. Une fois les bourrasques passées, je pointai Daiyoukou en direction du soleil, un sourire aux lèvres.

shikkari tero, daiyoukou

Je ressentis cet effet qui m’était maintenant rendu commun depuis que je connaissais la formule pour reveiller Daiyoukou, l’effet de me sentir attiré dans un sens comme dans l’autre. Je sentis plus que je vis mes clones se former, illusoires, certes, mais une excellente diversion. Je profitai de ces copies, les bloquant a moi et trois autres clones, et encerclai Kumiko avec tactique, me mettant directement devant elle, sur la gauche dans le carré ainsi formé. Je me doutais bien qu’elle pourrait encore venir a bout de nous, mais certes pas d’un coup, alors j’aurais certainement la chance de la frapper, cette fois. L’humiliation de la derniere fois, me faire souffler tel un vulgaire moustique, restait gravé en ma tête, me mettant en garde contre l’effet de vent de Fuurinkazan.

Sans plus d’attente, je passai a l’attaque, bougeant a une grande vitesse, sans etre un shunpo, attaquant sous quatre angles différents, plutôt que de tenter de frapper sur le même axe. Je savais que mon daiyoukou passerait a travers ses propres illusions, alors je pris une attaque partant de bas vers le haut, les yeux luisant de plaisirs non-dissimulés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumiko Murakami
~ Capitaine de la Neuvième Division ~
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/05/2008
Localisation : Devant un verre de sake °°

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]:
Niveau:
14/15  (14/15)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Jeu 5 Juin - 20:43

A son tour, Ryu décida de libérer le shikai de son zanpakutoh, Daiyoukou. Pointant de sa lame l'astre solaire, il prononça d'une voix d'où perçait l'excitation et l'amusement la phrase déclencheuse de la métamorphose du trancheur d'âme : "Shikkari Tero Daiyoukou". Enfin, métamorphose n'était pas vraiment le mot le plus adéquat, dans la mesure où le shikai de Ryu avait la particularité de ne pas en avoir : en gros, après transformation, Daiyoukou était exactement pareil au niveau de sa forme, et avait donc l'apparence d'un zanpakutoh non libéré. Toutefois, il avait quand même un pouvoir, fort heureusement, celui de dédoubler son utilisateur un peu comme le kage bunshin no jutsu en plusieurs copies de lui-même, toutes douées de parole et de mouvement. Kumiko connaissait bien ce pouvoir, puisqu'elle s'était souvent entraînée avec lui, et qu'ils avaient combattus ensemble au sein de la Onzième division, sous les ordres de Zaraki Kenpachi. Immédiatement, les trois clones ainsi créés se joignirent à l'original pour encercler la jeune femme, attaquant chacun d'un angle différent, avec la ferme intention de lui causer autant de dégâts que possible. Elle eut un léger sourire : pensait-il vraiment qu'elle se laisserait avoir aussi facilement? Puisqu'elle était encerclée, la solution ne pouvait venir que du ciel. Il suffisait de prendre "un peu de hauteur" par rapport au problème... Elle s'accroupit légèrement pour prendre de l'élan, et bondit verticalement environ 5 mètres au-dessus du sol. Brandissant Fuurinkazan au-dessus de sa tête, elle fit effectuer à la lame cinq cercles successifs et l'abattit devant elle en direction de Ryu et de ses copies. Aussitôt, un tourbillon d'un diamètre de près de 4m50 de diamètre se forma autour d'elle, balayant tout autour d'elle. Elle retomba au sol, atterrissant tel un chat retombant sur ses pattes. Elle se redressa immédiatement, Fuurinkazan en position de bouclier, prête à parer une éventuelle riposte. De la fumée emplissait les lieux, dissimulant le décor aussi bien que Ryu.

-Alors Ryu, tu te caches?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryu Itô
~ Quatrième Siège de la Onzième Division ~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Daiyoukou
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   Sam 7 Juin - 0:46

Lorsque Kumiko “prit son envol”, moi et mes copies la regardâmes, haut dans le ciel, et, lorsqu’elle commença à faire tournoyer Fuurinkazan, je compris trop bien ce qui allait suivre. Le zanpaktou était en train de concentrer la puissance du vent, que Kumiko libera d’un geste brusque envers le sol, moi et mes copies. J’eus le reflexe de tenter d’éviter la zone d’effet, mais me fis tout de même prendre dans le cyclone déclenché par la capitaine. Poussé de gauche a droite, avant de me faire écraser au sol, projeté dans le nuage de poussière, je regardai un peu autour de moi. De mes trois copies, il n’en restait plus qu’un. Les autres ayant prit de plein fouet l’attaque, s’etaient dissipés tels les mirages qu’ils étaient. Je me doutais bien que, dans un combat réel, cette attaque m’aurait sans nul doute tué. Je me relevai tant bien que mal, les yeux piqués par le nuage de poussière, mais je savais que cet inconvénient était mineur, et que Kumiko en pâtissait sans nul doute aussi…

Je trouvai sans mal le contact qui me liait a ma copie, puisque Daiyoukou était dans ma main. Lors de nos dernières joutes, Kumiko gagnait toujours puisque je n’adaptais jamais vraiment ma stratégie, me contentant de foncer tête baissée. Mais cette fois, les choses seraient différentes. Je le sentais, puisqu’elle m’avait donné l’avantage.

Alors, Ryu, tu te caches ?

Tu le saurais bien assez tôt, Kumiko, ne t’en fais pas trop. Mon clone se crispa sous la « recommandation » suicidaire que je lui faisais, mais il n’aurait pas le choix de m’obéir. Alors qu’il fonçait vers Kumiko, qui s’était donnée en appât en tentant de me sortir de mes gonds, je fis le tour de la cible, utilisant le couvert du nuage de poussière pour masquer mon déplacement. Lorsque je sortis du nuage, qui laissait une zone « claire » autour de Kumiko, je vis cette dernière abattre Fuurinkazan contre mon clone, passant au travers et dissipant ce dernier, alors que j’arrivais d’un pas rapide et silencieux. Je n’aurais pas deux chances, je le savais, alors, aussitôt que j’arrivai a distance, du plat de Daiyoukou, je donnai un coup vif au mollets de la capitaine. Je savais que, au pire, elle en aurait une petite marque, sans rien de plus, mais je n’avais pas le temps de m’attarder a ce genre de considérations pour le moment. A la seconde près que mon zanpaktou commençait a fendre l’air, Kumiko se tournait vers moi, donnant un grand coup circulaire, qui me laissait le choix de me faire frapper ou reculer. Ayant marqué un « point » dans mon attaque, je bondis par en-arrière, un sourire narquois aux lèvres, disparaissant de nouveau dans le nuage de poussière. Une fois cela fait, je me concentrai pour faire apparaitre un nouveau clone de moi. Bien que cela ne serait pas trop efficace, cela me donnerait quelques secondes de répit face a la contre-attaque de Kumiko, qui risquait sans doute d’être douloureuse, puisqu’elle ne serait pas contente que je l’ai touché, même du plat de mon zanpaktou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une journée pas comme les autres (PV Kumiko)   

Revenir en haut Aller en bas
 
une journée pas comme les autres (PV Kumiko)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG :: ~ Soul Society ~ Seïreitei ~ :: ~ Soul Society ~ Seïreitei ~ :: Gotei 13 :: QG Neuvième Division-
Sauter vers: