Bleach RPG

Entrez dans l'univers fantastique de Bleach !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Ex-Nnoitra
~ Admin' | Adjuchas | Quinta Espada | Assassin À La Batte | Satan | Hallibel no bocchan' ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 143
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 31
Localisation : Your Worst Nighmares!

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Santa Teresa ~> Inore
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
39/100  (39/100)

MessageSujet: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Sam 5 Avr - 1:34

Nnoitra venait de sortir de Las Noches dans la nuit claire et fraîche du Hueco Mundo pour s’asseoir sur un rocher, contemplant magnifique nuit. Il scrutait les étoiles, pensant aux Shinigamis et aux humains de l’autre côté de ce monde. Nnoitra se releva, marchant dans le désert vaste et blanc du Hueco, regardant l’horizon et sable qui virevoltait avec le vent. Un sourire fît son apparition sur son visage, le fait de penser à al souffrance qu’il pouvait alors faire sur ces maudits Shinigamis et humains le faisait rire, il languissait ce moment, aussi. Il planta son Zampakutô dans le sol, s’asseyant sur un autre rocher. Aizen ne lui avait pas donné d’ordre ou de mission à faire, il détestait attendre, même si cela est pour une simple mission. N’envoie-t-il pas eux, les Arrancars sur Terre, en ce moment ? N’est-il pas en train de concevoir un plan pour détruire Karakura ? L’Espada n’a rien à faire en ce moment, ce serait peut être le moment qu’ils se montrent, non ? Pourquoi attendre quand on peut agir ? L’Espada, la seule organisation du Hueco Mundo qui a les meilleurs combattants Arrancars de ce monde ne peut même pas aller détruire une ville, même se battre ailleurs, qu’ici ! Nnoitra se releva, empoigna son Zampakutô, et chargea son Reiatsu dans son Zampakutô et frappa dans le sol ouvrant une brèche dans celui-ci. Un Garganta était apparût derrière une poussière de sable des plus moins épaisse. Nnoitra attendit que la poussière se dissipe avant d’entrer dans le Garganta et tracer sa route. Désobéir à Aizen ? Non, en aucuns cas, Aizen ne lui avait jamais dit de rester dans le Hueco Mundo.

Nnoitra était enfin sortit du Hueco Mundo, loin de Las Noches, il allait pouvoir enfin se venger des humains l’allant tué surtout de ses êtres perfides, les Shinigamis... Sa puissance détruirait Karakura à elle seule, il détient la force nécessaire, la vitesse aussi, une ville humaine ne ferait pas le poids face à lui, un Shinigami non plus. D’ailleurs, il y a ce Shinigami suppléant, qui ne se montre jamais, dont seul GrimmJow a pu voir. Qui est-il réellement ? Un Vizard, mais la question est là, qu’est-ce qu’un Vizard, un humain, ou bien un Shinigami ? Il y a aussi cet autre humain Vizard, avec une dentition semblable à celle de notre Quinta. Le chef des Vizards, paraîtrait-il. GrimmJow n’a pu avoir son nom, nous savons juste que... Il peut utiliser l’attaque principale de l’Arrancar, le Cero. Et dispose d’une vitesse incomparable, mais du moins sur passable. Mais une autre question se pose, comment un humain, ou bien même un Shinigami, est capable d’utiliser un masque Hollow ? Comment se les procurent-ils ? Le masque ne s’obtient qu’à la mort, et surtout, un Hollow ne peut pas perdre son masque, à moins que cette thèse soit réfutable...

Nnoitra se posait de nombreuses questions tout en se dirigeant en direction de Karakura. Les Shinigamis ne devraient pas l’attendre, il ne savent pas que l’Espada fait son entrée, enfin, ils ne connaissent pas l’Espada, Nnoitra est le premier arrivant sur Terre, son ancien monde, dommage qu’il n’y soit pas resté plus longtemps, acquérir des pouvoirs de Shinigamis avant de mourir et de devenir Hollow aurait était un plaisir, surtout pour devenir Arrancar ensuite. La technique du Hôgokyû d’Aizen est rapide, pas besoin de souffrir. Juste après être devenu Adjuchas, en plus, quel honneur de servir Aizen, même si il ne donne pas souvent de missions, ou bien d’ordres, il n’a pas refusé le fait que Nnoitra parte à Karakura, ne le sait-il pas, après tout.

Nnoitra arriva enfin à Karakura. Il sortit du Garganta et flottait dans les airs, regardant autour de lui, et scrutant l’horizon, tel un aigle cherchant une proie. Il se posa alors sur un des immeubles contemplant ce beau monde qu’il avait quitté il y a bien longtemps. Ça n’avait pas tellement changé, toujours aussi miteux, comme l’hôpital où se fît sa naissance. Nnoitra cherchait alors un Shinigami à abattre, mais vu l’heure qu’il est, en regardant l’horloge d’un des magasins, ils devraient tous être en train de dormir. Il fallait donc attendre le matin, ou bien... Tuer les humains encore éveillés de cette fabuleuse nuit.

Nnoitra s’asseya sur un des bords de l’immeuble regardant les voitures passées toutes les trente secondes. Cela commençait à énerver l’Espada, le train-train quotidien c’est métro, boulot et dodo, tel est le monde. Nnoitra se releva et s’asseya de l’autre coté sur l’autre bord de l’immeuble. Ce coté était plus sympathique, le parc, il n’y a personne, là-bas, logique, les enfants dorment, eux aussi. Nnoitra voulait rencontrer ces deux Vizards, ce rouquin et ce blondinet, un petit combat contre les deux pour mesurer leurs forces et voir comment ils se battent. Le roux ne tient qu’une quinzaine de secondes, mais le blond, lui, est capable de tout, il tient beaucoup plus longtemps, son titre de chef est bien assigné. Mais, la réponse à la question venait de faire face, sans Reiatsu, un humain n’a pas de pouvoir et ne peut voir un Hollow, et les Vizards possèdent des Zampakutô paraîtrait-il. Tel qu’un Shinigami, donc, un Vizard est un Shinigami ? Deux Shinigamis à combattre dans une seule ville ? Y aura-t-il la place, ou bien devraient-ils prendre plus d’espace, comme... Une ville alentour ? Nnoitra souria en se posant cette question, une deuxième ville à détruire ne serait pas de refus, étant donné qu’il n’y a rien à faire dans ce conté.

Le soleil commençait à se lever, le soleil brillait enfin. Nnoitra regarda à nouveau l’heure, il s’était écoulé deux heures entre-temps, c’est fou comme le temps passe vite quand l’on contemple la nature, n’est-ce pas ? Nnoitra se leva à nouveau, attendant que le soleil prenne assez de hauteur pour partir combattre. Sans soleil, la pénombre cache tout le sang coulant, la seule distraction de Nnoitra, voir le sang couler. Si il ne voit pas cela, même si c’est le sien, il peut très vite s’énerver, et là, vraiment se déchaîner. Se battre jusqu’à en crever, tel est son but, son envie. Mourir en combattant, honorablement et pour lui une belle mort. Être tranché, mourir avant de toucher le sol, voilà la mort qu’il eu choisi. Un pouvoir concentré dans un monstre tel se doit de se faire honorer.

Nnoitra leva son Zampakutô vers le ciel, faisait signe de victoire, prévoyant déjà ce qu’il allait se passer, il allait gagner cette bataille contre les Shinigamis, enfin, les Vizards, et les éradiquer de la planète! Ensuite, aider Aizen à détruire la Soul Society et conquérir l’univers. Même si d’autres Espadas sont plus hauts gradés que Nnoitra, il se dit le meilleur, toujours le meilleur. Et ne réfutera jamais ce qu’il avance, pour la simple et bonne raison qu’il croit en ce qu’il dit. L’espoir fait vivre comme on dit, mais, peut être est-ce vrai, peut être que Nnoitra détient un pouvoir ensevelit depuis longtemps prêt à émerger. Un pouvoir qui pourrait détruire une région, voir un pays. Mais ce n’est pas encore cela.

Nnoitra sauta de l’immeuble jusqu’en bas, retombant à genou un des poignets sur l’un des genoux avec le sourire aux lèvres. Maintenant que le soleil est levé, il suffit de trouver ses foutus Vizards!

Nnoitra se redressa lentement avant de partir en direction du centre-ville de Karakura, c’est pas vraiment un endroit ou chercher, mais si un Vizard est un Shinigami, il devrait remarquer la grande perche de Nnoitra et se cacher, étant donné que seul ceux possédant un Reiatsu potentiellement élevé sont capables de voir les Hollows. Mais il existe aussi des humains comme cela, donc vaudrait mieux être vigilant.


« Je préfère plutôt rester sur mes gardes et rester dans l’ombre, on va commencer par les banlieux de cette ville miteuse, il n’a que quinze ans, il ne vit sûrement pas dans les grands bureaux de la ville... Par contre, l’autre Vizard, je ne suis pas sûr, mais je ne pense pas qu’il ne vive dans la ville même, dans les banlieux non plus. Il vit sûrement en dehors de la ville, dans ces montagnes... Bon, nous irons le voir plus tard, pour l’instant, occupons-nous de ce Ichigo... »

Nnoitra se dirigea en direction des banlieux, espérant trouver cet Ichigo, ce " Vizard " doit être levé à cette heure-ci, à moins qu’il n’ait pas cours ce matin. Nnoitra disparût alors dans la lumière de l’aube, arrivant prêt des appartements de la famille Kurosaki mais il ne se doutait pas qu’il était si tard. En passant devant un magasin, Nnoitra pu lire sur une horloge : onze heure. Aurait-il mit autant de temps juste pour se déplacer là-bas ? Bref, cela ne servait plus à rien de s’acharner, maintenant, il ne sont sûrement pas chez eux en ce moment, plutôt sortit, et cela ne serait d’aucunes utilités à Nnoitra de tuer les humains qui servent de famille à Ichigo. Nnoitra venait de repenser à une chose, cet Ichigo, il n’était pas seul, face à GrimmJow, oui, il y avait un Vizard, certes, mais aussi une fille, comment s’appelait cette Shinigami, déjà ? Nnoitra essayait de se souvenir des paroles de GrimmJow pour se souvenir de son nom et surtout, de comment elle était avec ce Vizard.

~> Flashback <~

« Pfeuh, vous tenez vraiment à l’savoir ? Bien, je m’suis fait battre par un blondinet, ouais. Mais ce qui m’énerve le plus, c’est cet enfoiré de rouquin! Ichigo Kurosaki! La prochaine fois qu’il me fait face, il y laissera sa... »

GrimmJow fût coupé dans ses paroles. Il détestait cela, Nnoitra venait de lui couper la parole pour un question, ce qui le mettait encore plus coléreux.


« Et bien GrimmJow, tu t’es fait battre par un humain paraîtrait-il. Pas assez vigilant, n’est-ce pas ?... Les humains sont plus fort que tu ne le crois, surtout toi, comment as-tu pu te laisser prendre au piège ? Tu es vraiment naïf mon pauvre! Dis-moi, comment était ce " Ichigo Kurosaki " dont tu nous parles tant depuis un bon moment ? »

« Nnoitra, teme! Je vais te réduire à néant sale enfoiré, tu m’entends ?! On ne me coupe pas dans mes paroles, Adjuchas! »

« Adjuchas ? Je te signale que toi aussi, baka tu es un Adjuchas, me tromperais-je ?... Tu ne peux être un Vasto Lorde dans ces cas là, je ferrais mieux de rabattre mon clapet, si j’étais toi! »

Nnoitra haussa le ton, ainsi que son Reiatsu, faisant trembler mur et sol de Las Noches. GrimmJow étant impressionné est mit sous pression s’efforça de répondre à la question de Nnoitra.

« O.K, je vais te dire... Il est assez grand, d’ailleurs, fait ma taille c’est un rouquin et porte des habits de Shinigamis, un kimono noir pour être exact. Son Shi-Kaï, à moins que... Si, son Ban-Kai est des plus moins surprenant. Il est capable d’utiliser le masque des Hollows, il ne possède pas la puissance d’un Hollow, elle est... Cent fois plus puissante! Mais une faille existe dans sa métamorphose, il ne peut la tenir pas plus de quinze secondes... »

Nnoitra écouta attentivement les paroles de son subalterne, essayant de s’imaginer la personne. Mais comment un humain pouvait avoir la possibilité d’utiliser le masque d’un Hollow ?

« ...Il y avait aussi un autre garçon, blond de plus grande taille avec les mêmes pouvoirs, mais lui, il est capable de se servir du Cero et de tenir sa transformation Hollow plus longtemps. Qui est bien évidemment une attaque Arrancar... »


« Le Cero ?... »
* Comment est-ce possible ? Déjà ce rouquin, maintenant ce blondinet, où va-t-on aller ensuite ? Si nous ne nous rattrapons pas vite, nous allons perdre la face, même si Aizen est l’un, même est le plus puissant du monde, nous pouvons quand même perdre... *
« Bien, bien... As-tu autre chose à dire avant que je ne trouve une idée ? »


GrimmJow releva la tête regardant Nnoitra avec un regard froid.

« Je t’en ai déjà assez dit, tu crois pas ?! Si t’es pas content, tu retourne d’où tu viens et c’-... »

Nnoitra prit GrimmJow par la gorge, le serrant assez pour cracher du sang. L’El Quinta souriait à cet imbécile de Sexta qui n’en faisait qu’a sa tête répliquant avec une voix calme.


« Qu’est-ce que tu ne comprends pas, dans " As-tu autre chose à dire ? ", hm ? Je vais te lâcher, mais je ne ferrais pas cela une seconde fois, alors je te repose la question. Qu’as-tu à dire de plus ? »

Nnoitra relâcha GrimmJow pour le laisser répondre. Celui-ci se tenait la gorge ayant encore des douleurs.

« Huh... Il y avait aussi une fille, une Shinigami qui aidait le rouquin, son Zampakutô est capable d’utiliser la glace, elle m’a gelé le bras pour pas que je tue le gamin avec un Cero. Elle porte elle aussi un kimono noir et est brune. Je crois que son nom était... »


~> /Flashback <~

« Rukia Kuchiki... »

Nnoitra venait de retrouver le nom de la Shinigami qui aidait le gamin. En y repensant, Nnoitra riait encore de la défaite de GrimmJow, surtout de la difficulté qu’il a eu pour combattre un gamin. Mais revenons-en à nos moutons.

Nnoitra remonta dans les cieux scrutant les rues de Karakura pleines de mondes. Trouver une personne pouvant le voir était aussi compliqué que de chercher une aiguille dans une motte de foin. Nnoitra regardait coin et recoin, droite et gauche, encore et encore, mais apparemment, personne ne le voyait. Karakura ne possèderait pas d’humains capable de détecter un Hollow, ici ? Pitoyable vous ne trouvez pas ? Il ne restait plus qu’une chose à faire, attendre l’arrivée des autres pour semer la zizanie, ici. Sans eux, Nnoitra ne pourrait vraiment rien faire, quitte à désobéir aux ordres, vaut mieux le faire jusqu’au bout, même si aucuns ordres n’avait été donné.
Nnoitra se posa sur un immeuble regardant fixement le soleil, pour ne pas avoir envi de tuer les innocents qui se trouvent dans cette ville. Aucun intérêt, ce ne sont que des humains, après tout, le monde en regorge. Si jamais il fallait que le sang coule, par les mains de Nnoitra, le premier sang qui coulera en faveur de quelqu’un qu‘il déteste, le premier à trinquer, ce serra bien évidemment ce GrimmJow qui se la crâne tout le temps, de plus en plus, d’ailleurs.

Nnoitra attendait sur un des immeubles de la ville, attendant ses compagnons, et des Fraccions, bien évidemment. Sans quelques-uns, où irait le monde ? Même si il ne sont là que pour servir l’Espada ils sont primordial à l’Espada, les envoyer au combat avant leur maître est bien, mais Nnoitra déteste se faire piquer son champ de bataille, tant qu’il ne commence pas à ce battre, cela ne le satisfait pas.

L’invasion allait débuter, les Arrancars viendront et vaincront ? L’Espada obtiendra Karakura et dominera le monde ? Mais les Shinigamis dans tout cela, qu’allaient-ils faire ?


...


Dernière édition par Nnoitra Jiruga le Lun 26 Mai - 9:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Kokoro
~ Fraccion de Nnoitra-chou | Ecchi-San ~
avatar

Sagittaire Singe
Messages : 62
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 25
Localisation : A côté d'Ichimaru Gin, admirant la Seireitei...

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Taishi No Jikan
Niveau:
12/12  (12/12)
Expérience:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Mer 16 Avr - 12:33

une petite musique d'ambiance pour mon plaisir xD

La beauté de cette instant de pouvait qu’émerveiller la jeune fille. L’on pouvait remarquer à quel point ses yeux pétillaient de malice, elle qui ne s’aventurait que rarement dans ces lieux assez froids, hostiles, voir lugubres. Elle répugnait ces couloirs, et suite à cette recherche, elle était tombée sur quelque chose de bien mieux... Comment la nature avait pu construire cela ? Et est ce que c’était vraiment la nature qui l’avait fait ? C’était simple, une simplicité surprenante qu’elle ne connaissait pas, qu’elle n’avait découvert que maintenant, et qu’elle admirait. La nuit persistait toujours, l’obscurité régnait en maître, comme d’habitude, et pourtant, elle admirait les lieux. Elle aurait du le voir plus tôt, cela lui aurait fait l’objet d’une distraction, mais ses yeux ne s’étaient jamais posé sur cette baie vitrée. Les mains sur la vitre en verre, un verre plus que spécial, elle observait l’extérieur de cette vitre étrange. Elle avait déjà vu Aizen observer les alentours d’ici, mais ne s’était jamais attardé sur ce sujet, ne s’intéressant pas forcément au personnage. Elle préférait l’éviter, de toute façon, il ne lui ferait pas la conversation, ce n’était pas son genre. Aizen Sosuke était bien au dessus de cela, il préférait s’amuser avec ses espadas, ses nouveaux complices, ses monstres qui l’idolâtraient pour un rien.

Oui, Lenalee était loin d’apprécier cet homme, elle avait ses raisons, elle se posait des questions a son propos et a propos de ses projets, or, elle lui devait quelque chose qui lui tenait a cœur : Elle avait retrouvé, grâce a lui, un corps de femme, un corps sain qu’elle pouvait contrôler. Son instinct de survis n’était plus le même, elle ne se battait, à présent, que par nécessité, par besoin, non pas pour survivre ou triompher dans quoique ce soit. Elle était redevenue elle-même grâce à lui, c’est pour cela que Kokoro Lenalee devait le supporter voir même, l’accepter. Pour le moment, elle était juste captivée. Elle se demandait si Aizen voyait les mêmes choses qu’elle. Lenalee pouvait observer un sorte d’étendu sableuse, des dunes a pertes de vus, d’une couleur assez pâle, sombre, un ciel d’un noir de jais, captivant, ainsi que cette grande lune, en croissant, posté en plein milieu de ce ciel lugubre. Ce qui attirait le plus Lenalee était certainement cette lune … Qu’est ce que cela faisait ici ? Comment est ce que ce paysage froid était arrivé ici ? C’était des questions étranges, non ?

Mais à trop penser, Lenalee en avait complètement oublié ses recherches. Rêveuse, elle entendit un toussotement derrière elle. Ce bruit la fit d’abord sursauté, se retournant, ses deux couettes suivirent un mouvement, tout comme ses yeux. Elle put apercevoir Di Roy. Qu’est ce que ce crétin faisait ici encore ? Elle le détaillait de haut en bas, encore une fois. Qu’est ce qu’il pouvait être kawai quand il ne souriait pas. Lenalee était une femme qui aimait tout les hommes, sans exception, elle connaissait leurs défauts et leurs qualités, mais évité de les juger la dessus, il y avait une chose qu’elle répugnait, c’était le sourire de Di Roy. C’était, de toute évidence, tout sauf charmant, viril et attirant.


- Alors Lenalee, toujours en train d’admirer le paysage ? Pourtant, il n’y a pas de garçon derrière cette fenêtre.

Un rire mesquin lui échappait, tandis que Lenalee observait. Elle aperçut une silhouette au loin, assit sur un rocher. Elle se tournait alors vers Di Roy, lui qui rigolait encore, avant de lui montrer cette silhouette et cette arme reconnaissable entre mille : celle de Nnoitra. Il s’arrêta alors sur le coup, plissant les yeux pour mieux voir l’homme au loin.

- Et ça, ce n’est pas un homme ?

Di Roy fit un visage surpris, se tournant à la suite vers la jeune fille qui reposait son regard sur la silhouette.

- T’appelle ça un homme ?
- Il est déjà plus charmant que toi, disons le ! Bon, qu’est ce que tu veux ? Je t’ai déjà dit que je ne te rendrai pas tes bouquins pervers.


Il la traita alors de ‘salope’ ouvertement, lui faisant un visage des plus hargneux. S’en suivit alors une grimace de la part de Lenalee, qui lui tirait la langue en le traitant d’abrutie pervers. Décidé à lui casser la figure, la jeune fille n’eut cas faire un sonido pour se retrouver derrière l’homme et lui dire a travers un murmure discret que si il bougeait, elle n’aurait cas lui briser les vertèbres une a une. Ridiculisé par une fille, il lançait une dernière réplique sexiste avant de partir de l’endroit ou Lenalee se trouvait.

La jeune fille se tournait alors vers la fenêtre, observant Nnoitra faire un mouvement et disparaître. Un « merde » sonore retentit dans la salle, voila qu’elle s’ennuyait. Tout compte fait, se battre avec Di Roy aurait été quelque chose de bien plus marrant. Maintenant que lui était partie, elle ne pouvait que voir son maître du moment disparaître dans cette brèche. Et elle, qu’allait elle faire ? Le suivre ? Pourquoi pas, au pire, si il y avait des combats, elle connaissait le personnage, elle n’aurait qu’à se mettre a l’écart. Sa soif avide de pouvoir le mener n’importe où de toute façon.

C’est ainsi que Lenalee ouvrit a son tour un Garganta, technique de base pour les Arrancars, elle savait que Nnoitra Jiruga ne pouvait que ce rendre sur terre, surtout suite aux derniers événements décrient pas Grimmjow JaggerJack, le seul endroit ou la passion de Nnoitra pouvait être satisfaite était contre ces Vizards machins choses et ce Shinigami remplaçant qui faisait la une des ragots au Hueco Mundo. Pensive, elle se mit en marche dans son passage. Est-ce que la route serait longue ? En tout cas, Lenalee aurait de quoi s’amuser, elle qui adorait observer silencieusement, une ville humaine était quelque chose d’assez surprenant à voir, et a la fois très intéressant. Des questions lui venaient en tête, elle voulait en savoir des choses, avides de connaissances, elle était curieuse de tout. En plus, sur terre, l’on pouvait généralement admirer des magasins, et comme vous pouvez le comprendre, les magasins étaient la chose que Lenalee adorait le plus au monde XD

Alors qu’elle venait d’arriver sur Terre, Lenalee fut tout d’abord surprise. Elle n’avait vraiment pas conscience du temps au Hueco Mundo. La ou elle se baladait habituellement, Lenalee n’admirait pas a travers les fenêtres, non, parce qu’il n’y en avait pas. Ici, il faisait encore nuit, et contrairement aux lieux d’où elle venait, l’on pouvait voir des étoiles illuminaient ce ciel bleu marine. Elles accompagnaient la lune, scintillantes, amusantes. Et puis, cette lune éclairait la ville de cette douce lumière blanche et pure. Ce n’était pas la même lune, la, elle était complète, ce qui la rendait encore plus belle. En l’air, elle baissait les yeux, observant les voitures passer sous ses pieds, pour la plus part à vive allure. La nuit allait bientôt se terminer, assez rapidement, a n’en pas douter.

Elle cherchait du regard le grand homme qu’elle avait vu tout à l’heure, ou était il ? Et puis, zut, devait-elle vraiment le suivre ? Parce que, honnêtement, la, elle n’en avait aucune envie. Sautant. Elle atterrit souplement sur le sol, ne faisant quasiment pas de bruit. De toute façon, personne ne l’aurait entendu très certainement. Qui pouvait la voir ? Personne, les rues étaient désertes, pas une personne. Elle remit sa jupe en place, replaçant ses couettes derrières sont dos, avant de mettre ses mains dans ses poches et marcher, jetant des regards a gauche et a droite de temps a autres. Elle ne se souciait pas vraiment de toucher quelqu’un ou quelque chose, de toute façon, personne ne pouvait la voir, et si elle croisait une quelconque personne, Lenalee faisait tout pour l’éviter.

Mais en pleine nuit, qu’est ce que l’on pouvait trouver comme commerce d’ouvert ? Les restaurants devaient être fermés, elle ne pourrait pas sentir ses saveurs enivrantes. Les bars aussi, elle ne comptait pas rentrer dans ce genre d’endroit, et puis, les boutiques ne devraient pas ouvrir avant quelques heures, pas question de s’aventurer pour regarder les vêtements, même si ceux-ci l’auraient bien amusé. Non, elle devait être sérieuse et attendre. Le mieux serait de s’installer sur un banc et patienter jusqu’au levé du soleil, jusqu'à l’ouverture de tout ça, la ou elle aurait le plus de chance de croiser Nnoitra en train de se battre avec quelqu’un possédant un reaitsu élevé.

A l’instant, elle tournait à un croisement, se retrouvant face a une zone commerciale fermée. En faite, le monde des humains étaient bien triste de nuit, et de jour, elle ne préférait pas s’y aventurer, elle n’aurait pas aimé tomber sur un Shinigami, avoir a ce battre, a le tuer, ou un truc du genre, voir pire. Parce que, même si l’on n’y pensait pas, des capitaines venaient régulièrement a Karakura pour s’occuper des petites affaires du coin : trop de hollow, protection des humains, l’apparition des Arrancars. A croire qu’ils sont tous overbooké. Quand même, ces mi-hommes mi-hollow ne faisaient pas autant de trouble que ça, non ?

Ah, oui, si on met appart l’apparition soudaine de Grimmjow, celui qui sème la zizanie partout ou il passe, tout ce déroule bien au monde des humains. Bon, quelques visites de certains Hollows, mais rien de plus, rien de moins. Reprenant sa marche, la jeune fille tomba dans un parc. Vaste, l’étendu verte parcourant des dizaines et des dizaines de mettre, ou la paix, l’harmonie et une certaine douceur régnaient en maître. Lenalee était, régulièrement, touché par la beauté d’un lieu, appréciant au mieux mère nature, qui lui offrait pareil spectacle. Aizen devrait penser à installer un jardin avec des fleurs, ça changerait du désert.

Qu’est ce qu’elle pouvait en dire des bêtises elle. La jeune fille s’installait alors sur un banc, les mains posées sur ses genoux, droite, l’on remarquait alors l’éducation qu’elle avait réacquérir en retrouvant sa forme d’origine. Elle était presque gracieuse. Et, installé la, elle pouvait remarquer la rosée du matin, déposé sur les plantes vertes, faisant briller. Lenalee était prête à passer un bon bout de temps ici, rêveuse, pensive, perdue. Si le silence de l’endroit était bon pour permettre aux autres de se ressourcer, réfléchir, se remettre d’un problème tout seul, ce n’était pas le bon moyen pour faire les choses pour Lady Kokoro. Elle prit une moue boudeuse, voir même triste. La solitude l’amenait a penser des choses moroses, l’enfer pour une fille si dynamique.

Mais bon, ce n’était pas le plus important. Le plus important selon elle, était le soleil se levant progressivement. Elle pouvait admirer alors les différentes teintes qu’offraient ce moment, ces couleurs vivantes et amusantes. Un sourire apparut sur le visage neutre, voir tristounet, de Lenalee. Il était donc temps de se remettre en route. Elle ne pensait pas avoir passé autant de temps a déprimé. Pour dire, elle avait quand même longtemps trainé a chercher une boutique d’ouverte, mais ce ne serait certainement pas encore le moment. Tandis que l’aube pointait le bout de son nez, Lenalee fit un Sonido, sortant du parc ou elle se trouvait depuis tout a l’heure pour se retrouver a une rue qu’elle ne connaissait pas encore. Perdu pour perdu. Que devait-elle faire ?

Prenant une grande bouffée d’air frais, elle fermait les yeux a la suite pour se concentrer et rechercher les reaitsus existant. Elle arriverait vite a reconnaître celui de Nnoitra Jiruga, généralement étouffant, écrasant même lorsqu’il s’énervait de trop. Cet homme profitait de sa force pour déstabilisé l’adversaire, si un être faible passait la, il ne faisait, généralement, pas long feu face a lui, se retrouvant vite oppressé par sa puissance, celle de son reaitsu. Lenalee n’avait jamais eu a faire avec lui, et heureusement, se dit elle, sinon, il est certain qu’elle serait morte, tout comme d’autre. Elle s’estimait même chanceuse d’être sous sa coupelle, un cadeau certes, mais quand même. Au moins, il ne la chercherait pas, ne la provoquerait pas, de toute façon, il ne l’avait pas encore fait, et connaissant le caractère bien trempé de Lenalee, ceux-ci finirait surement très mal.

C’est ainsi qu’elle remarquait la présence de plusieurs reaitsus plutôt évolué, mais qu’importait, elle venait surtout de repéré l’homme recherchait, celui qui était « suivi ». Elle eut un petit sourire satisfait, se mettant directement en route vers l’emplacement. Sautant sur un immeuble, en hauteur, elle se laissait guider. Elle qui n’avait pas le sens de l’orientation, ce n’était pas gagné. Pour dire, elle y allait un peu au pif, ce qui n’était pas le mieux. C’est ainsi, que, Sonido après Sonido, elle aperçut la silhouette de Nnoitra sur un immeuble. Il était au sommet de celui-ci, et la fraccion ne tarda pas a le rejoindre. Prise dans son élan, elle manqua de se casser la figure en n’arrivant pas a s’arrêter, mais par chance, elle se rattrapa de justesse avant de passer de l’autre côté de l’immeuble et de faire une chute conséquente. Soupirant, satisfaite de ne pas être morte xD, elle s’approchait de L’espada numéro cinq, l’entendant murmurer quelque chose


- Rukia Kuchiki...

- Votre petite amie ?

Elle fit cette demande innocente en jetant un regard sur le visage de Nnoitra, mais vu ce visage la, ce n’était certainement pas sa petite amie. Tans mieux… Enfin bon, breeefeuh.

- Apparemment pas. Sinon, Ohayo Nnoitra-sama !

Elle s’inclina respectueusement, souriante, par la suite, elle se mit un peu en retrait pour éviter de le déranger plus, habituellement, il était assez asocial, il fallait l’avouer. Elle observait les alentours, remarquant la hauteur du bâtiment ou ils étaient. Heureusement qu’elle n’était pas tombé. Un autre soupire lui échappé, ressassant les événements. Elle se risquait a parler encore a cet homme, lui demandant d’une voix des plus neutres :

- Puis-je vous demander ce que vous faites ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecchi-san.skyrock.com/
Vergil
~ Fraccion d’Hawtness Stark | Niais | Roi des Boulay' ~
avatar

Capricorne Singe
Messages : 185
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 25
Localisation : La ou tu peut penser que je suis sans y ètre u_u

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: ~Yamato~
Niveau:
12/12  (12/12)
Expérience:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Mer 16 Avr - 13:57

Flemme, L’impression que Vergil à eu quand il est sortis du Hueco pour partir a une mission que Aizen lui même lui à donné. Il devais rejoindre Nnoitora un des Espadas, le n°5 pour être précis. Vergil se dépêcha alors, mais pas trop vite. Stark avais déteint sur Vergil ce qui n’étais pas vraiment un avantage… Vergil passant par un portail arriva alors à Karakura. Il sauta sur une sorte de gratte ciel, regarda un moment le ciel, il n’annonçais pas de bonnes choses. Vergil lisais dans les nuages, il allais se battre, cela est sur il esquissa alors un sourire et décida de sauter du gratte ciel. Pendant sa chute il réussi a atteindre pendant peu de temps les 300km/h avant de faire un arrêt en douceur sur le sol. Heureusement pour lui, on ne pouvais pas le voir. Peut ètre quelques humains, mais il leur fallais un Reatsu bien plus puissant que tout ceux que Vergil détèctais ici… Il cherchais maintenant un réatsu encore plus puissant, celui de Nnoitora Jiruga comme dit plus haut un espada. Vergil arpentais la rue calmement, comme si il étais chez lui. Malgré le fait qu’il n’étais pas rassuré… Après tout le frère de Vergil est installé par ici. Dante… Vergil ne sais pas grand chose de lui depuis qu’ils sont morts… Appert le fait qu’il sois partis avec les Vizar… Une classe de combattant curieuse qui apparemment est un peu comme les Arrancars, enfin Vergil n’en a pas trop entendu parler. Enfin, Vergil dois les éviter… Aizen l’a prévenu contre cela…

[Flash~Back]

Vergil fait sa révérence devant Aizen il viens lui rapporter un message. Son genoux touche alors le sol Vergil a l’impréssion que sa vie en finis la, Il n’avais jamais parler à Aizen jusque à maintenant… Mais Une fois que Vergil leva la tête pour lui parler Aizen lui fis un genre de sourire Bienveillant Vergil essaya d’ouvrir la bouche mais Aizen l’interrompus

« Vergil, Fraccion de Stark le 3° Espada, Aurais tu peur de moi !? »

Vergil semblais paralysé il ne répondis rien

« N’ai donc pas peur de me déranger… Stark m’a rapporté beaucoup de compliment de concernent… Il paraît que tu deviens de plus en plus fort, je te testerais donc. Mais avant, pourquoi est tu venu ici »

Vergil ravala sa salive, il fut surpris du comportement d’Aizen et se demandais quels genre de test il allais passer… Il déballa alors son texte a Aizen avant de se perdre dans ses pensées qui s’enchaînaient a grande vitesse

« J’ai rencontré en ville, à Karakura lors de ma permission de sortie un Shinigami traître, il se nomme Adachi. Il a une vitesse surprenante qui dépasse de loin le Sonido. Selon ce que j’ai pu décortiquer après réflexion, il a l’air de pouvoir utiliser des genres de porte de téléportation… mais c’est tout ce que j’ai pu voir en une fraction de seconde »


Vergil regardais Aizen, il semblais songeur. Il avait une main sur la bouche comme beaucoup de personnes qui réfléchisses puis il répliqua à Vergil

« Très bien, cela pourrais nous être utile. J’enverrais une personne s’en charger ! En attendant j’ai une mission pour toi. Ecoute attentivement je ne répéterais pas. »

Vergil pris alors tout son sérieux et écoutait Aizen de toute son attention

« Nnoitora Jiruga, 5ème Espada est partis a Karakura, Suis le ! il attend des Fraccion, je t’envois toi… J’en enverrais peut-être d’autre mais attend toi quand même a être seul, et prend garde au Vizar... ! Maintenant pars de suite ! Je ne veux pas être déçu, Vergil… »

Dès que Vergil eu compris sa mission, il se dépêcha d’en parler à Stark et fila en vitesse vers le portail, Avec quand même la flemme de l’exécuter. Après tout quand il y repensais sa mission ne consistais qu’a accompagner un Espada faire du shopping rien de plus

[Fin~Du~Flash~Back]

Vergil situa alors le réatsu qu’il cherchais il traversa des allées fleuries ainsi que des immeubles de travails bourrés de personnes qui se cassent la tête pour faire des règlement parfait pour des batailles de texte sur un ordi [HRP :Visez le clin d’oeil ><]Vergil escalada l’immeuble en utilisant un Sonido il arriva à quelques patés de maison de Nnoitora qu’il passa assez vite fait tout en évitant les gens qu’il croisais, Il arriva alors vers Nnoitora. Ce dernier regarda Vergil avec un air de dédain… Une sorte de regard comme si il n’étais pas content qu’on lui envois un être si faible… Vergil se présenta alor à Nnoitora avec tout le respect qu’il dois a un Espada. Il s’inclina vers Nnoitora et se présenta

« Je suis Vergil Saruwatari Fraccion d’Hawtness Stark, j’ai été envoyé par Aizen pour travailler avec vous. Et j’en suis honoré »


Nnoitora ne semblais pas si enthousiaste, lui. Il répliqua a Vergil:

"Mouais, salut Fraccion… Va voir Par la, un Shinigami nous a repérer je m'occupe d'autres... Et puis, ne pose aucune questions cela ne te regarde pas après tout !

Vergil s’éxécuta alors, il sauta d’immeubles en immeubles jusque a trouver le Shinigami don Nnoitora parlait. Vergil s’arrêta en face de lui, ils étais sur le toit d’un immeuble désert Le Shinigami semblais plein d’éspoirs et regardais Vergil dans les Yeux.

Après un Bref combat ou Vergil pris son pied a jouer avec sa proie il étais de retour. Il étais en pleine forme et a peine bléssé. Il retourna voir Nnoitora qui semblais regarder ailleur. Vergil ne fis que s’asseoir non loin de lui histoiere de se reposer un peu. Après tout il devais juste Surveiller Nnoitora pas lui coller au Baskets toute la journée comme un Mandiant qui attendrais un pourboire

Puis, quand Vergil commença a Essuyer et aiguiser son Zanpakutoh Un autre Arrankar arriva c’étais la Belle fraccion de Nnoitora. Elle étais Souple et gracieuse. Enfin bon… passons .(XD) Elle ne semblais pas Avoir vu Vergil qui étais quelques mètres plus loin. Vergil lui fit quand même un Signe de la main et sortis une bouteille de Saké qu’il avais piquer a un marchand sur le chemin du retour. Il commença a la boire gorgée par gorgée en attendant les Ordres de Nnoitora qui semblais Songeur…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brpg.forums-actifs.com/index.htm
Ex-Nnoitra
~ Admin' | Adjuchas | Quinta Espada | Assassin À La Batte | Satan | Hallibel no bocchan' ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 143
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 31
Localisation : Your Worst Nighmares!

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Santa Teresa ~> Inore
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
39/100  (39/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Dim 11 Mai - 23:28

« Votre petite amie ? »

Une voix douce et neutre venait de prononcer ces quelques mots. Nnoitra l’avait sentie depuis un bon moment, un Reiatsu semblable à celui d’une Fraccion. Ce n’était autre que la sienne, Lenalee. Mais, en quel honneur est elle ici ? Même étant sa Fraccion, Nnoitra est toujours seul en cavale. Elle est trop fragile pour ce battre, ici... Nnoitra ne daigna pas répondre, il préféra se taire. Mais, sa Fraccion le harcela d’une réponse.

« Apparemment pas. Sinon, Ohayô Nnoitra-sama ! »

Toujours aucunes réponse de la part de l'Espada. Sa Fraccion lui posa alors une seconde question.

« Puis~je vous demander ce que vous faites ici ? »

Nnoitra ne répondit pas, faisant signe à Vergil de partir chercher le Shinigami qui allait arriver sur Terre dans peu de temps. L’Espada se retourna lentement, avec un regard froid et dur, comme il peut souvent en faire. Il fixa sa Fraccion pendant un petit moment avant de se retourner à nouveau pour scruter l’horizon. Lenalee, étonnée fût obligée de répondre, mais à ce moment là, Nnoitra ne lui laissa pas dire un mot.

« Je pourrais te poser exactement la même question, ma chère Lenalee... Tu sais très bien que je suis toujours en solitaire, que se soit en mission, comme en simple excursion, et je déteste que l’on me vienne en aide, tu le sais, n’est~ce pas ???... Mais je vais tout de même répondre à ta question. Je suis ici pour examiner les lieux, je n’ai pas eu d’ordre, mais si je connais mieux le champ de bataille que les autres, je pourrais les devancer, et tuer nos ennemis en premier. Enfin, bref, ce fût la première chose pour laquelle je suis ici, la seconde -, c’est pour en finir une fois pour toute avec cet Ichigo Kurosaki, tu sais, celui dont GrimmJow nous avait parlés, ce soi disant Vizard... Et je m’en pose des longs sur cette race de personne. Je vois pas comment, avec notre masque, il est possible d’acquérir nos pouvoirs. Ils sont, de notre personnalité, suivant celle~ci, nous en avons des différents, et des spéciaux... »

Nnoitra tourna la tête vers la droite pour regarder Lenalee du coin de l’œil. Un léger sourire se fit découvrir sur son visage. Lenalee est ici, et Nnoitra sourit, est~ce normal ?

« Tu es venue pour t’amuser, je le sais, je le sens. Parce que -, pour te reposer dans le parc laissant l’aube se lever complètement. Dore, j’ai oublié de te signaler quelque chose, je ne sais pas si tu connais cette certaine Orihime Inoue, mais je suis venu ici pour la ramener à Las Noches, elle nous sera d’une grande utilité, son pouvoir est aussi grand, voir plus, que le mien, même si il a pour seul but de défendre, il n’est pas comme les autres. Elle est capable de rejeter les particules pour reformer les organes, c’est vraiment surprenant. Tu te douteras que l’idée ne vient pas de moi, bien sûr... Non, je ne suis pas parti pour rien, sinon, je serais resté tranquillement sur mon rocher... Aizen-sama me l’a demandé directement. Mais n’avait pas donné de date précise, j’ai donc décidé que ce jour, sera cette date... »

Nnoitra se retourna pour approcher son visage tout près de celui de sa Fraccion. Il la regarda dans les yeux fixement l’espace d’un instant. Elle était bien déterminée à le suivre pour l’aider, à ce que pu déterminer Nnoitra. Décidemment, cette fille est bornée, pensait~il, c’est vrai, à vrai dire. Elle veut quand même faire ce dont sur maître déteste avoir, la chose dont il pourrait tuer la personne qui l’aurait fait... Mais, cette fois, Nnoitra se devait de le faire, elle est là, la renvoyer ? Pourquoi ? Maintenant qu’elle est ici, à quoi bon ? Mais Nnoitra sentait une douleur, une douleur qu’il n’avait encore jamais ressentie, une chose vraiment douloureuse. Nnoitra sentait sa douleur sous son plexus, sous la cage thoracique, encore plus profond que les poumons. Nnoitra sentait une douleur à son cœur... Première fois que cela arrivait, tenait~il vraiment à sa Fraccion ? C’était vraiment gênant pour lui, il n’avait jamais ressenti un souffrance tel, même quand il eu tué son père, justement, à ce moment là, il était fier de son acte.

* Hmm... Que - m’arrive~t~il ? C’et vraiment horrible de savoir ça, j’ai - un cœur!... *
« Tu es vraiment têtu, petite... Je t’ai déjà dit que je ne voulais pas d’aide, et tu es trop fragile pour te battre... »
* Qu’est~c’que ?! Je - viens de dire ça, moi ?! *
« Mais, te renvoyer à Las Noches, maintenant, à quoi bon ? Cela ne serait pas drôle de ma part, n’est~ce pas ? »


Nnoitra se redressa pour éclater en poussière et apparaître derrière Lenalee, scrutant un endroit bien précis, le centre ville...

« C’est par là que nous commencerons. Je n’aime pas tuer des humains pour ne rien recevoir, ensuite, ce n’est pas pour autant que je ne détruirais pas leur ville. Si il y en a à l’intérieur, tant pis pour eux, nul être n’est capable de changer son destin... »

Nnoitra fît un signe à Lenalee pour lui dire de le suivre. Il enchaîna les Sonidos, les uns après les autres, mais à un moment, il eu oublié qu’un Espada, étant un élite Arrancar, a une puissance qui n’égale pas les autres Arrancars. Nnoitra, voyant que Lenalee ne pouvait pas le suivre, ralentit la cadence, perdre sa Fraccion maintenant ne serait pas drôle.

Arrivé au centre ville, Nnoitra ne se gêna pas pour faire monter son Reiatsu presque à pleine puissance. Les immeubles allaient s’effondrer, et les boutiques tombaient en ruine petit à petit. Nnoitra eu un rire sadique et machiavélique. Voyant tous ces humains fuir et crier l’excitait. Il adorait faire le mal. Un cour instant, il s’arrêta pour monter en hauteur. C’est le moment, il fît signe à Lenalee de reculer de quelques pas, ce ne sera pas une simple attaque qu’il fera.

Nnoitra empoigne son Zampakutô et tira la langue. Oui, c’est bien ce que vous pensez... Il s’entailla la langue et fît un arc de cercle avec le sang dégoulinant. Son tire était paré, il dirigea sa langue en direction du centre ville avec un sourire vraiment sadique. Une charge énorme de Reiatsu se formait devant le visage de Nnoitra, ces humains, il seront les premiers mort du...


« Grand Rey Cero... »

Nnoitra envoya un rayon de Reiatsu d’un mètre de diamètre. Ce rayon arrivé à destination, le son autour d’eux fût coupé. Quelques secondes après, un énorme fracas et une puissance phénoménale se fissent découvrir. Un vent énorme projetait des morceaux d’immeubles, de boutique et autres, sur les deux Arrancars. Nnoitra fit un très grand sourire, vraiment ravi de son exploit, mais juste quand celui~ci commençait à sourire, une partie d’un des boutiques se dirigea vers sa Fraccion. Nnoitra éclata en poussière avant de se retrouver devant Lenalee. Il lui avait pourtant dit de se reculer, la charge est beaucoup trop puissante, elle n’est pas la même que celle de GrimmJow. Nnoitra bloqua le projectile. ( Ouais, j’suis ton sauveur! tongue ) Son cœur venait d’agir, Nnoitra en possède réellement un, comment ?

« Je t’avais pourtant dit de te reculer, que je saches, non, Lenalee ? Je ne veux vraiment pas te voir blessée tout de suite, ça serait vraiment trop bête pour que tu te battes, ensuite. La prochaine fois, écoute ce que je te dis, ça m’éviteras de jouer aux sauveuteurs... »

Nnoitra resta devant Lenalee le temps que la puissance de la charge se dissipe, bloquant, ou détruisant tout projectiles les approchant. La puissance enfin dissipée, Nnoitra s’approcha de l’endroit où il venait de tirer. Aucuns survivant, apparemment, et encore, il eu envoyé son Grand Rey Cero avant qu’il ne l’ai entièrement chargé, afin de ne pas tuer le jeune Kurosaki, si il était ici, trop vite. Mais à ce qu’il vu, il n’y avait que des simples humains, ici. Mais, un, un seul, était en train de gémir. Nnoitra s’approcha de celui~ci, se concentra pour déterminer son Reiatsu, et le fini avec un coup de Zampakutô.

« Je sais que c’est lâche, mais vaut mieux cela que de laisser agoniser, cet abruti... Les humains ont vraiment un niveau très faible, je n’avais encore jamais vu cela... Dire qu’à la base, je ressemble à ces - choses... C’la m’dégoûtes... »

Nnoitra remonta dans les airs afin de voir si on Shinigami où bien un humain était par ici. Il se concentra et senti le Reiatsu de Vergil et du Shinigami qui devait faire son apparition, comme prévu. Appart cela, rien à l’horizon, ce qui énerva de plus belle Nnoitra. Son Reiatsu augmenta encore une fois, même dans les airs, il était capable de détruire le sol. Un énorme coup de rage l’envahit et il hurla.

« KUROSAKI ICHIGO, J’AI UN COMPTE À REGLER AVEC TOI !!! RAMENE CETTE CHERE INOUE AVEC TOI, JE N’ATTENDRAIS PAS TRES LONGTEMPS ET VIENDRAIS TE CHERCHER SI TU NE VIENS PAS DANS LES PROCHAINES MINUTES !!! »

Nnoitra dégagea tous son Reiatsu. Tout ce qui était à proximité fût détruit, immeubles, sol, maisons, même les restes de ce qu’il avait détruit quelques minutes auparavant. Il serra les poings et crissa des dents. Sa patience n’allait pas vraiment tenir, enfin, c’est déjà fait, son impatience n’allait pas s’arrêter là. Il se préparait à embarquer Inoue très vite, sans attendre, il n’a pas le temps pour cela, et Aizen non plus. Le destin de chacun est entre nos mains, celui d’Orihime serra lié au sien...

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Kokoro
~ Fraccion de Nnoitra-chou | Ecchi-San ~
avatar

Sagittaire Singe
Messages : 62
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 25
Localisation : A côté d'Ichimaru Gin, admirant la Seireitei...

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Taishi No Jikan
Niveau:
12/12  (12/12)
Expérience:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Lun 12 Mai - 18:42

C'était certainement une mauvaise idée de se risquer a lui parler, vu le regard qu'il venait de lui jeter a l'instant, Lenalee aurait mieux fait de se taire. Mais le pire dans tout cela n'était pas le fait qu'il lui jette un regard de travers, mais qu'il ne daigne même pas répondre. C'était ce genre de comportement asocial dont Lenalee faisait allusion généralement en parlant de l'espada numéro cinq. Il n'était pas rare de se prendre de sacré vent en lui disant simplement "bonjour". N'empêche que Lenalee était a présent habitué a ce comportement et ne s'interrogeait même plus la dessus. Elle croisait les bras sur sa poitrine, alors qu'elle venait juste de lui demander ce qu'il faisait ici, et c'est a cet instant que la brune s'aperçut qu'elle n'était pas seule, mais qu'un des fraccions de Stark se trouvait aussi avec eux. Vergil, son nom, était assit dans son coin, éguisant sa lame, concentré. Lenalee lui fit un sourire discret pour le saluer et surtout pour se faire excuser de ne pas l'avoir remarqué. Elle reportait a la suite son attention sur son maitre qui la fixait depuis un petit moment déjà. Confuse et mal a l'aise, la brune plantait ses yeux dans ceux de Nnoitra, prête a ajouter un quelconque mot capable de dissiper le lourd silence s'étant installé a présent sur le toit de cet immeuble. Mais plus rapide que l'éclair, l'Espada prit la parole, coupant Lenalee dans sa lancée xD

Il lui expliquait calmement sa présence ici (c'est bizarre comme le mot "calmement" ne va pas du tout avec Nnoitra xD). Lenalee remarquait aisément que la réponse était encore en rapport avec un prochain combat a venir, c'est a dire qu'il était ici pour scruter le terrain, histoire de prendre un avantage sur les autres en sachant ou il posait les pieds. Il enchainait ensuite son explication avec un certain Kurosaki Ichigo, un jeune shinigami remplaçant habitant dans cette grande ville. Un garçon que Nnoitra Jiruga voulait exterminé. Lenalee fronçait les sourcils, décidément, il était toujours aussi avide de combat ... Mais elle ne voyait pas l'intérêt de supprimer ce garçon aujourd'hui ... enfin, tans que le Quinta Espada s'amusait, il n'y avait pas de mal a supprimer un peu de monde ...


- Tu es venue pour t’amuser, je le sais, je le sens. Parce que -, pour te reposer dans le parc laissant l’aube se lever complètement. ...

Lenalee arquait un sourcil, surprise. Enfin, elle ne devrait pas l'être, Nnoitra savait aussi sentir les reaitsus, ce n'était pas aussi étonnant, mais pourquoi pensait il qu'elle était la pour s'amuser ? Elle ne prenait pas énormément de plaisir a combattre... par contre, a faire les boutiques, c'était autre chose !

- M...M'amuser ? Il n'y a pas grand chose a faire sur ter...
- ... Je ne sais pas si tu connais cette certaine Orihime Inoue, ...

Coupé alors qu'elle parlait, Lenalee se renfrognait, c'est comme s'il ne l'avait pas écouté... de toute façon, elle n'avait pas parler très fort et elle n'osait pas contrarier cet homme. Il lui expliquait la situation et racontait tout de qu'il savait a propos d'Orihime Inoue. Des pouvoirs spéciaux ? C'était intéressant, pour tout dire, Lenalee avait vraiment hâte de voir cette jeune fille en action, savoir ce qu'elle pouvait faire. Repousser l'énergie pour ramener des organes et des hommes a la vie, quoi de mieux, c'était réellement un pouvoir des plus intéressants, et pas étonnant qu'Aizen s'y intéresse. Elle remarquait le sourire de l'Espada, surprise. Il souriait ? Ce n'était pourtant pas un sourire sadique comme il avait l'habitude d'offrir, non, c'était un sourire sain et serein qu'elle ne lui connaissait pas encore. C'était le fait que, pour une fois, il ne portait pas sur son regard, son air sadique et meurtrier, effrayant, qui étonnait la jeune Fraccion. Tout compte fait, elle ne le connaissait pas si bien ...

- Vous voulez peut être que j'aille vous la chercher, Nnoitra-sama ?... ô.o

Il venait de posait son regard sur elle a nouveau, mais leurs visages n'étaient séparés que par quelques centimètres. tout pour la mettre mal a l'aise, la fraccion se mit a rougir légèrement. Elle voulait rendre service pour aller chercher la jeune femme aux pouvoirs si spéciaux, mais elle se doutait déjà que lui voulait tout faire tout seul et n'avait besoin de personne pour son travail. Elle fixait son œil, le seul qu'il avait, l'autre étant caché par un bandeau (même si elle n'a jamais vu ce qui se trouvait sous ce bandeau uu', elle est persuadé qu'il fait ça pour se donner un style, "l'homme qui n'a besoin que d'un seul œil pour combattre et pour se donner un style, il se cache l'autre xD"). Elle eut un sourire confiant, déterminé a ne pas le laisser seul. Quant on y pensait, on remarquait que Lenalee faisait tout ce que son maitre n'aimait pas ce que l'on fasse : Elle le suivait alors qu'il aimait être seul, elle désobéissait régulièrement, elle parlait beaucoup pour ne rien dire ... En bref, une vraie chieuse.

Pourtant, il ne lui avait jamais fait de mal, alors qu'avec d'autre, il aurait été un véritable monstre. Tuer pour le plaisir et acquérir la puissance, voila ce qui résumait la vie de Nnoitra, c'est pourquoi, tout ce qui se mettait en travers du chemin devait être éliminé, Lenalee n'était pas vraiment "en travers du chemin", mais elle pouvait être un vrai fardeau si l'on commençait a s'attacher a elle ... trop fragile, trop sensible, trop femme en somme, elle n'était pas vraiment faite pour le combat et elle laissait généralement la vie aux personnes qu'elle combattait lorsqu'elle gagnait, l'opposé de Nnoitra, si l'on peut dire. Ils n'étaient pas vraiment fait pour s'entendre, c'était certain, et pourtant, elle était son cadeau et il devait faire avec.


- Tu es vraiment têtu, petite... Je t’ai déjà dit que je ne voulais pas d’aide, et tu es trop fragile pour te battre...

Alors qu'elle n'avait strictement rien dit, il venait d'ajouter cela aussi simplement. "Petite" ? "Fragile" ? Non mais pour qui se prenait il ?! Lenalee fit une moue boudeuse mais charmante, prenant un air encore plus déterminé.

- D'abord, je suis pas petite, je ne suis pas très grande, mais une femme très grande, ce n'est vraiment pas beau, et je suis pas petite >.< ! Ensuite, je ne suis pas fragile non plus, je sais me battre et puis, peu importe ce que vous pouvez dire, j'dois aussi vous défendre de temps en temps >.<

macho comme il était, il se moquerait certainement d'elle, mais elle ne s'en souciait pas vraiment, parce qu'elle avait dit ce qu'elle pensait. Généralement, lorsque Lenalee prenait ce regard déterminé, c'était aussi pour avoir l'air plus convaincante lorsqu'elle parlait, en particulier lorsque ces paroles venaient droit de son cœur. La fraccion n'était pas vraiment du genre a penser avec sa tête pour dire ce qu'elle avait a dire, elle balançait tous impulsivement ... Mais c'est alors que Nnoitra éclatait en poussière pour réapparaitre non loin de la jeune fille. Respirant a ce moment la, elle manquait de s'étouffer. Maladroite comme pas deux, elle pouvait aussi ne pas avoir l'air sérieuse tellement elle était maladroite.

- C’est par là que nous commencerons. Je n’aime pas tuer des humains pour ne rien recevoir, ensuite, ce n’est pas pour autant que je ne détruirais pas leur ville. Si il y en a à l’intérieur, tant pis pour eux, nul être n’est capable de changer son destin...

elle ne comprenait vraiment rien de ce qu'il pouvait dire, sérieusement, c'était un véritable charabia. Elle ne croyait pas du tout au destin, elle s'en fichait même carrément, pour elle, tout allait au jour le jour, alors s'il commençait a philosopher ... il lui fit signe pour qu'elle se mette en route avec lui. Nnoitra fit un sonido, et prise au dépourvu, Lenalee en fit un quelques secondes plus tard. Bien trop rapide, un sacré distance les séparé jusqu'à ce qu'il décide enfin de ralentir la cadence pour qu'elle puisse suivre. Désespérément pas très rapide, Lenalee affichait une moue boudeuse sur son visage, énervé contre elle même d'être un fardeau. elle ne servait vraiment a rien parfois, ce qui était déprimant. Ils s'arrêtèrent tout les deux en centre ville et rapidement, Lenalee fut secoué par le Reaitsu de Nnoitra. oppressé par la puissance, elle sentait sa respiration se faire plus lente et douloureuse, mais reprenant peu a peu confiance, elle réussit a régularisé sa respiration ... Il disparut quelques secondes, se plaçant en haut d'un immeuble. Lenalee arquait un sourcil, levant les yeux vers lui et remarquant d'en bas ce qu'il faisait. Il attrapait Santa Teresa et suite a cela, il fit un Grand Rey Cero. Lenalee sentit le souffle de l'attaque lui passer juste a côté, sans pour autant la toucher. L'attaque avait une cible précise, détruisant tout sur son passage, même ses magasins préférés T.T.

Elle observait les dégâts que l'attaques causaient, les destructions engendrés, et c'est alors que sans plus comprendre, les immeubles s'effondraient et l'un de ces morceaux se dirigeait vers elle dangereusement. Elle ne réalisa pas immédiatement, bien trop captivé par la catastrophe et c'est quand elle s'aperçut que le bâtiment allait la toucher qu'elle plaça ses avant bras devant elle, fermant les yeux et attendant l'impact qui aurait du se produire. Rien ne se passa. Plongé dans ses pensées, le son ne lui parvenait plus, elle attendait simplement de se faire embarqué ... Les bras devant le visage, la seule chose qui la protégeait, elle ouvrit un œil pour remarquait qu'elle était toujours en vie, seine et sauve. Doucement, elle enlevait progressivement ses bras de devant son visage pour remarquer que Nnoitra s'était placé devant elle, arrêtant tout ce qui pouvait lui faire du mal. Ses grands yeux fixèrent le dos de Nnoitra pendant un long moment. Il s'était placé la pour la protéger, et c'est ce qui étonnait le plus Lenalee...


- Nnoitra-sama ???

Il se tournait vers elle, lui rappelant alors l'ordre qu'il lui avait donné plus tôt. Elle baissait les yeux avec une mine tristounette, hochant la tête. Elle joignait ses mains devant elle s'inclinant légèrement pour s'excuser de ne pas l'avoir écouter, de ne pas lui avoir obéis. Elle devait être la plus gêné ici actuellement. Alors que le grand rey cero causait ses derniers dégâts, Lenalee osait lever les yeux vers Nnoitra qui s'était déplacé pour achever le dernier survivant. Elle savait que son maitre aller le faire, il le faisait tout le temps, tuant les derniers qui avait réussi a ne pas mourir mais qui agonisaient, il les tuer de sang froid, sans dire un mot... Il ne se repentit pas en excuse après le geste qu'il venait de faire, se contentant d'ajouter que les humains le dégoutaient...

* Pourquoi est ce que les humains le dégoutent autant ... ? Ils sont juste des êtres vivants qui ne font rien de mal en étant la ... Certain sont juste des pourris, mais pas tous ... *

Elle baissait les yeux a nouveau, tout en sachant que l'Espada était monté pour observer les horizons. elle se sentait soudain coupable de toutes les victimes présentent. Coupable de n'avoir rien fait pour empêcher cela. Elle était vraiment trop fragile pour être avec un homme comme lui, mais elle devait s'y faire et renforcer son caractère pour pouvoir survivre, elle le savait... Elle sentit encore une fois le puissant reaitsu de Nnoitra. Il laissait échappé une menace, hurlant de colère et d'impatience. Lenalee quant a elle restait docilement dans son coin, les deux pieds sur terre... elle manqua de se faire assommer par un des gravats restant. Elle l'évitait de justesse, prenant alors de l'altitude pour s'approcher de Nnoitra. Timidement, elle se plaçait a ses côtés pour tenter de le calmer, sans savoir comment s'y prendre ...


- Nnoitra-sama, je peux aller chercher Inoue, ça sera peut être plus rapide si vous le souhaitez, surtout si votre mission est de la ramener au Hueco Mundo ... de plus, si Ichigo sent que son amie est en danger, il viendra sûrement lui aussi et ainsi, vous pourrez vous "amuser" avec lui et en faire ce que vous voulez... Enfin, je pense ... Et puis, sinon, j'peux aussi me taire ...

La jeune Fraccion hésitait a prendre des inniciatives avec Nnoitra, elle ne savait pas comment faire pour qu'il évite de s'impatienter. Elle voulait simplement lui faire plaisir pour qu'il ne fasse plus de mal, mais la peur de le contrarier un peu plus était toujours présente. En y repensant, Lenalee était vraiment une calculatrice, réfléchissant a chaque solution et chaque réponse qu'il pourrait faire. S'il lui disait oui, alors elle irait, rechercherait Orihime et la ramènerait a sa façon, s'il disait non, alors elle se la fermerait jusqu'à ce qu'ils rentrent au Hueco Mundo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecchi-san.skyrock.com/
Orihime Inoue
~ Humain À Pouvoirs ~
avatar

Capricorne Singe
Messages : 24
Date d'inscription : 01/05/2008
Age : 25

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Shunshun Rikka, les six fleurs du shunshun~
Niveau:
12/12  (12/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Lun 12 Mai - 22:52

Cela faisait un moment que Orihime se balladait, perdue dans ses pensées. Ichigo, ce jeune homme roux, roux comme elle, beau et si mignon quand il semblait si gêné. Tout cela, toutes ces idées la faisaient rêver. La jeune fille aurait tellement voulu être avec lui, dans ses bras, ou même simplement près de lui, seule ou avec Sado et Uryuu, peu importe, du moment qu'elle se trouvait auprès de son beau roux. N'était-il pas après tout celui qu'elle aime secrètement, celui qu'elle aime depuis un bon moment, mais à qui elle n'osera sans doute jamais avouer son amour ? Après tout, n'est-ce pas lui qui l'a en quelques sortes consolée tandis qu'elle souffrait à la vue de son frère en hollow et de le voir disparaître sous ses yeux. Il était parfait, ou presque, aux yeux de la jeune rousse, que ce soit par son physique, ou simplement par sa façon d'être. Toujours des plus optimistes, toujours souriant et toujours rassurant, son côté maladroit n'était pas pour déplaire non plus, bien au contraire.

Tout, elle aimait tout chez lui, et quand il était là, c'était comme si elle se trouvait au paradis, mais évidemment, elle tentait de ne pas le montrer, pour ne pas ennuyer celui-ci avec ses propres sentiments. En effet, elle se devait de ne pas trop trainer dans les pieds du jeune homme, pour éviter de le faire rater ce qu'il comptait faire. C'était peut-être parfois dure pour elle de mentir tout le temps, mais après tout, comme elle le disait si souvent, il vaut mieux être seule et peut-être parfois triste, qu'entravers du chemin. Et puis, si un jour il viendrait à le savoir, peut-être serait-il perturbé par cela, et n'arriverait-il plus à se concentrer sur ses missions comme il le doit. Toutes ces raisons faisaient qu'elle ne voulait vraiment rien laisser paraître. Pas même ses larmes quand il était blessé ne la trahissaient, car après tout, elle pleure pour tout le monde et au moindre truc. Alors bon, elle devait continuer sur cette voix, sur cette idée, et ne plus penser à cela.


*Kurosaki-kun...je t'aime, même si tu ne le sais pas. Et ça ne me dérange pas.*

Après ces quelques pensées plutôt concentrées sur ce jeune adolescent dont elle est folle amoureuse, Ichigo, elle regarda vers le ciel. S'arrêtant quelques instants pour admirer les nuages, elle s'imaginait voir des lapins, des petits animaux ou encore des choses connues. Encore bien enfantine, elle aimait rêvasser et s'imaginer des choses parfois encore trop pour "gamines". Peu lui importait, du moment qu'elle pouvait s'amuser et être heureuse ainsi. Peut-être pouvait-elle sembler bien "cruche" ou encore "simple d'esprit", mais au moins elle respirait et croquait la vie à pleine dents, tant qu'elle le pouvait. De plus, tant qu'elle n'avait plus besoin de sauver quelqu'un ou d'aider Ichigo et les autres, elle pouvait bien prendre du temps pour elle, souffler, s'amuser et parfois même rire. Peut-être serait-ce plus amusant avec sa meilleure amie, Tatsuki, mais elle était sûrement et une fois de plus, occupée, soit au karaté, soit occupée de travailler pour l'école. Et elle ne pouvait la déranger elle non plus ! Elle allait donc simplement passer cette journée seule, loin de chez elle, du moins pour un petit moment, et quand elle sentira qu'elle préfère être bien au chaud chez elle, elle fera demi-tour et retournera dans sa maison. Après cela, elle se plongera bien vite dans son lit pour se reposer et attendre le lendemain pour retrouver tous ses amis et pouvoir encore et toujours discuter de ce qu'ils ont fait hier, mis à part leur devoir, et pouvoir parler de tout et de rien avec Tatsuki, Ichigo, Chad et Uryuu.

Orihime connaissait ses journées par coeur, surtout depuis qu'elle était rentrée de la Soul Society et qu'elle n'avait plus rien à faire d'extraordinaire. Tout ne tournait plus qu'autour de ses études, elle est d'ailleurs bonne travailleuse et n'a jamais eu de mauvaises notes, sa maison et donc ses devoirs et de temps à autre des sorties avec amis. Après tout, elle n'aimait que cela, être entourée de ceux qu'elle adore, passer du temps avec eux, et de ce faite, oublier ses propres soucis, pour parfois consoler certaines peines et ainsi ramener la joie et l'amusement qui ne doit être qu'omniprésent pour ne pas créer de froid entre chacun.


*Maintenant je sais que je vais pouvoir rattraper tout le temps perdu avec toi, Tatsuki.*

Toujours bien entouthiaste et optimiste, elle ne se doutait qu'au fond, elle n'était pas tellement en sécurité et que toute cette paix, ce calme et cette joie allaient finir. En effet, sans doute bientôt elle sera enfermée dans un château vide de joie et d'amusement, et ne sachant cela, elle continuait de sourire, tout en avançant vers un premier endroit, le parc. Endroit bien calme, bien reposant, bien accueillant et où couraient et jouaient tous les enfants du quartier. En effet, ici s'imposait un calme, ou un léger de bruit de cris d'enfants courant l'un derrière l'autre, et faisait toujours le plus grand bien à notre héroïne préférée. Après tout, elle seule chez elle et s'ennuyant parfois bien, elle ne pouvait que s'appaiser et se reposer entourée, en compagnie d'inconnus, mais en compagnie de quelqu'un au moins. De plus, voir de tels visages innocents, insouciants et inoffensifs, ne sachant même pas qu'il y ait pu avoir une sorte de guerre, de combats bien loin, mais pas si loin, de Karakura même, ne faisait qu'augmenter la joie et le bien-être de notre jeune adolescente n'aimant l'idée même du sang. Etait-ce une faiblesse ou une force ? Le fait est qu'elle a cette caractéristique et qu'elle la gardera à tout jamais, même si cela pourrait lui apporter bien des déboires, et pas qu'à elle...

Elle se doutait qu'être ainsi, si faible, si fragile et ne pouvant aussi bien se battre que le restant de son équipe ne pourrait qu'amener des difficultés, des ennuis et des faiblesse dont pourrait profiter n'importe quel ennemi quel qu'il soit et quelle que soit son envie. Devait-elle changer pour autant ou bien simplement aténuer cette faiblesse ? Elle ne savait que faire, et cherchait encore la réponse. Mais malgré cela, elle restait optimiste, elle savait qu'elle deviendra un jour plus forte et qu'elle saura, elle, défendre les autres et non l'inverse ! Tant pis si on l'en croyait capable ou non, du moment qu'elle le croyait et que ceux de son équipe la croyait également capable d'une telle chose. La confiance dans un groupe est avant toute chose, la première et la chose la plus importante !

Marchant dans l'herbe fraîche et verte, la jeune fille se dirigeait déjà vers le centre du parc, où se trouvait un grand arbre central: plus grand, plus gros et bien imposant, il ressortait du lot des autres arbres sans doute plus jeunes. Se dirigeant donc toujours vers celui-ci, elle finit par arriver à sa hauteur et s'y asseoir. Après quoi elle se laissa aller pour s'allonger et regarder à nouveau vers le ciel. Cette fois-ci, elle devinait des fleurs, des moutons et d'autres trucs de ce genre. C'était encore et toujours dans un univers bien à elle, magique et féerique, sans doute était-elle la seule à comprendre cela. Mais peut-être cela attirait aussi les gens: son insouciance à elle, sa joie, sa "follie" et son amusement, malgré les batailles dont elle avait encore pensé il y a peu. Mais pour elle, une page était vite effacée, même si un petit quelque chose restait présent en elle, et si ce petite quelque chose faisait de temps en temps surface.


"Est-ce qu'un jour, tout pourrait être comme cela, tout le temps, et même chez Kuchiki-san. Du moins, je l'espère pour elle et tous les autres shinigamis...! Mais avec cette trahison..."

Soupirant, elle se doutait qu'elle avait beau vouloir, tout ne serait jamais si parfait, et ces trahisons n'allaient rien arranger dans ce sens. En effet, ayant agi ainsi, les trois ex-capitaines n'aidaient en rien au calme et à la sérénité du Sereitei. Mais cela ne regardait en rien, ou presque, notre jeune humaine n'ayant que peu de pouvoirs.

*Ces trois capitaines...pourquoi ont-ils fait une telle chose ? Dans quel but avoir trahi les siens ? Ont-ils trouvé quelque chose de plus "interressants" ? Je crois que je ne les comprends vraiment pas, moi je ne pourrais trahir les miens, alors comment...Est-ce qu'un jour seulement j'aurai ma réponse ? J'en doute.*

Soupirant à nouveau, la jeune adolescente se redressa, restant quelques instants à regarder, le regard vide d'expressions et simplement pensive, sans dire un mot toujours. On ne pourrait croire qu'une fille pleine d'énergie comme elle l'est puisse en l'espace d'une journée ne pas dire grands mots et grandes phrases. Cela pourrait sembler être la fin du monde (ben oui, elle parle, elle parle, mais là Oo), mais après tout, peut-être voulait-elle simplement encore savourer ce calme, surtout qu'à présent, pas mal de personnes partaient. Etait-ce parce qu'il se commençait à faire noir ou nuit ? Même pas ! Qu'est-ce qu'il se passait ? Etait-ce une réaction inconsciente prévoyant un danger ? Orihime n'en avait vraiment aucune idée. Mais elle n'aimait pas du tout cela ! Si au moins quelque chose venait à l'aider pour mener vers une certaine idée...

Se levant alors à son tour, elle regarda un peu partout, à gauche, à droite, devant elle, derrière elle, avant de prendre la marche à nouveau. Où allait-elle à présent, sans doute sur le chemin retour, retourner s'enfermer chez elle et ainsi se reposer, au calme, bien que seule. S'il n'y avait plus aucune ambiance dehors, et qu'elle se sentait étrangement mal, il ne vallait mieux pas trainer et plutôt rejoindre un bon abris sûr et où personne n'aurait idée de venir à n'importe quel moment, si ce n'est Ichigo, Chad, Uryuu ou Tatsuki ! Orihime ne pouvait donc qu'être davantage rassurée en ces lieux. Elle s'imaginait déjà rentrée chez elle, regardant sans doute d'abord une photo de son grand frère qu'elle a perdu déjà il y a trois ans mais qu'elle n'oubliera jamais. Après cela, elle se dirigerait sans doute vers sa salle de bains, pour y prendre une douche, faire un nécessaire de toilette, comme chaque soir et ensuit se diriger d'un pas lent, mais quelque peu entouthiaste vers sa chambre et plonger dans son lit. Sans doute, serait-elle déjà pressée d'être le lendemain matin.

Mais alors qu'elle commençait déjà se mémorer les pas qu'elle devraient entreprendre pour arriver chez elle, elle fut comme brusquée, comme obligée de se replier sur elle-même. Qu'était-ce cette chose qui la forçait à être ainsi ? D'où pouvait bien émaner cette force spirituelle, ce reaitsu ? Surtout si grand ?! La première secousse n'avait été de longue durée, mais assez importante que pour faire peur et prendre un sacré interêt pour notre jeune humaine. Etait intentionel de la part de la personne qui venait de faire ce grand "boum" ? Quelle question, ça ne pouvait que l'être. Car à part Ichigo, elle ne voyait pas grand monde ayant si dure à pouvoir effacer un peu de son reaitsu. Il fallut quelques secondes pour qu'Orihime puisse vraiment se décider à marcher et ait dans l'idée de rechercher la personne de laquelle émanait tout ce pouvoir prodigieux, mais surtout effrayant pour elle ! Après tout, elle n'a pas grand reaitsu et encore moins grande force, la pauvre, elle devrait subir encore une telle chose ? Est-ce que seulement elle en survivrait (ben oui, faut bien s'inquiéter ^^').

Se dirigeant donc vers cette fameuse personne, encore bien inconnue pour Orihime jusqu'à ce jour, elle prenait bien garde, de façon à ne pas recevoir un quelconque coups ou on ne sait quoi ! Plus elle avançait, plus elle se rapprochait d'un endroit habituellement bien rempli, et surtout, d'où l'on pouvait deviner toutes sortes de bâtiments. Mais une fois que cela semblait clair et net pour la jeune humaine rousse, elle put remarquer des ruines, rien que des ruines. Une explosion ? Serait-ce possible ? En tout cas, ce n'était vraiment pas beau à vois du tout ! Il ne fallut pas longtemps non plus pour qu'elle entende une énorme voix s'imposer, et de ce fait, comme résonner dans sa tête. De cette énorme voix était accompagné une nouvelle e et énorme remontée de reaitsu. Encore le même, ce reaitsu qui avait fait penchée notre jeune humaine et qui refaisait cet effet. Trop faible, elle ne pouvait vraiment le retenir et essayer d'y faire face. Mais ces avertissements, d'abord à l'intention d'Ichigo et maintenant à l'intention d'Orihime inquiétait cette dernière. Comment était-ce possible qu'une personne encore inconnue pour elle puisse connaître son nom ? Comment quelqu'un d'étranger à elle, veuille la voir, veuille de sa présence. Ce n'était pas très net, pas net du tout même, selon Orihime. Mais si elle le devait pour calmer cette foutue ardeur et rage, elle irait lui faire face, du moins, de ce qu'elle a comme force.
Marchant donc vers ces ruines, le visage désolé, avec quelques larmes, sans doute le choc, elle tentait de retrouver cette personne qui la cherchait, elle et Ichigo.


*Je dois prendre mon courage à deux mains...et l'affronter !*

"Je...je suis Orihime Inoue. Je suis là, mais...mais sans Kurosaki-kun ! Je...je ne sais pas où il est."

Comme si elle parlait dans le vide, Orihime continuait de chercher cette personne pendant un bon moment, avant de poser son regard dans les airs. Deux étranges personnes se trouvant dans les airs, et sûrement pas humains du coups. Des shinigamis ? Certainement pas non plus...Alors serait-ce ça, qu'on appelle, arrancar, comme ces deux autres arrancars qu'elle avait vu précédemment au parc, et à cause desquels elle avait failli perdre Tsubaki...Que lui voulaient-ils donc ? Seule l'avenir le dira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Nnoitra
~ Admin' | Adjuchas | Quinta Espada | Assassin À La Batte | Satan | Hallibel no bocchan' ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 143
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 31
Localisation : Your Worst Nighmares!

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Santa Teresa ~> Inore
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
39/100  (39/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Jeu 15 Mai - 16:40

« HRAAA !!! »

Nnoitra dégageait toute sa puissance et sa rage, détruisant tout ce qui l’entourait. Quand sa Fraccion lui adressa la parole la première fois, il ne l’entendit pas, sa rage était trop sulfureuse et énorme pour qu’il se soucie d’autre chose que de l’envie de tuer. Les secondes paroles de celle↔ci le fît réagir il se calma quelque seconde après avant de se retourner vers Lenalee lui jetant un regard froid et noir. Aller chercher Orihime Inoue ? Non mais, pour qui le prend↔t↔elle, il sait très bien qu’elle lui donnera confiance en allant la chercher, étant donné que Lenalee va jouer avec elle avant de ne revenir. Mais, même si il le voulait, Nnoitra n’a aucune patience, donc, attendre d’avantage ne serait↔ce qu’une minute de plus.

« Nnoitra-sama, je peux aller chercher Inoue, ça sera peut être plus rapide si vous le souhaitez, surtout si votre mission est de la ramener au Hueco Mundo ... de plus, si Ichigo sent que son amie est en danger, il viendra sûrement lui aussi et ainsi, vous pourrez vous "amuser" avec lui et en faire ce que vous voulez... Enfin, je pense ... Et puis, sinon, j'peux aussi me taire ... »

« Te taire ?... J’avoue que ce serait sûrement mieux, je n’ai pas de temps à perdre, moi, je te l‘ai dit assez souvent je pense... Et toi, te connaissais, tu vas lui donner confiance pour essayer de la ramener, or, si elle a confiance, elle n’aura en aucuns cas peur de moi, et se sentant en sécu↔... Non, tu ne la ramène pas, un point c’est tout... »

Nnoitra se retourna dans la direction opposé, scrutant une nouvelle fois l’horizon. Mais, il sentit une chose, un Reiatsu, féminin. Inoue serait déjà ici ? Serait↔elle assez cruche pour venir alors que l’on vient d’hurler son nom ? Cela fît sourire Nnoitra, déjà là en si peut de temps, bonne résolution pour elle, enfin, pour sa ville. Nnoitra n’aurait pas hésité à tout détruire, de fond en comble jusqu’à retrouver son corps, voir, son cadavre. Le cœur de Nnoitra était redevenu pierre, on dirait, il ne risque pas de revenir comme avant, à moins que... En tout cas, pas pour cette jeune humaine.

Nnoitra l’attendait en lévitation au dessus de la ville, regardant toujours au loin. Lenalee, elle, ne disait pas un traître mot, sans doute à cause de la réponse de Nnoitra, brève et assez brutale, logique qu’elle fût perturbée, voir... Choquée. Après ce court passage, Inoue fît enfin son apparition. Une jeune fille rousse de taille et poids moyen, plutôt... Jolie ? Non, pas pour Nnoitra, il resta neutre jusqu’à ce qu’elle les voit.


« Je... Je suis Orihime Inoue. Je suis là, mais... Mais sans Kurosaki-kun ! Je... Je ne sais pas où il est... »

Elle ne les voyait, pour le moment, pas encore, jusqu'au moment où elle leva les yeux pour apercevoir les deux Arrancars en lévitation. Nnoitra la regardait du la hauteur où il était, la dévisageant pratiquement avec son sourire sadique. Il ricana avant d'éclater en poussière, ce qui faisait un écho quand il parlait.

« Orihime Inoue, n'est↔ce pas ?... Tu dois te demander qui suis↔je, et d'où viens↔je, je le lis dans tes yeux. Tu es apeurée, apeurée à l'idée de voir un autre Hollow, du moins, une nouvelle race de Hollow... Depuis ce qui est arrivé à ton frère... »

Nnoitra, en fin de compte, tournait rapidement dans l'hyper espace autour d'Inoue, provoquant des vents légers, telle une présence, enfin, vu comme c'la, Nnoitra en était une à ce moment là.

Tournant toujours autour de la jeune fille, il regardait sa réaction, cherchant aussi, où pouvait↔elle détenir son pouvoir de régénération, elle ne dispose ni de Zampakutô, ni d'arme, comment ? L'aurait↔elle en elle, sur sa peau ? Même connaissant son histoire, il n'a jamais réellement vu son pouvoir. Il continua alors de lui parler.


« Oui, je connais ton histoire, et d'ailleurs, presque tout sur toi, excepté... »

Nnoitra réapparu devant la lycéenne, son visage le plus proche possible de celui de celle↔ci, la faisant reculer de quelques pas avec son regard noir, froid et dur, plus que d'autre fois. En fait, ce fût la première fois que Nnoitra avait un regard comme celui↔ci, comme si, comme si il voulait la dévorer. Il se redressa avant de ne sourire et de disparaître à nouveau.

« ... Ton pouvoir... »

Il tourna autour des débris causés par son attaque cherchant des survivants, bien entendu, il aurait pu le faire avant, mais connaissant Nnoitra, il veut en achever un devant les yeux de la jeune fille. En vain, tous les habitants touchés étaient malheureusement mort, dommage, il aurait au moins essayé.

* 'Tain! Tant pis... Mais... Ichigo, même si tu n'es pas là aujourd'hui, je te tuerais une prochaine fois, tiens toi prêt... *


Il arrêta pour réapparaître aux côtés de sa Fraccion, qui fût une nouvelle fois surprise par la rapidité de son maître. Nnoitra lui fît un signe de la tête lui disant d'aller voir Orihime pour lui expliquer ce qu'il allait faire d'elle, il est trop brutal, il valait mieux laisser une personne douce, telle que Lenalee.

Nnoitra disparu une nouvelle fois, éclatant encore une fois en poussière pour apparaître, assis, sur un débris d'un des immeubles, son rocher devait son doute lui manquer, même si cela ne fait même pas un jour qu'ils sont partis. Il regardait quand même du coin de l'œil se que Lenalee disait à Inoue, sais↔on jamais, un ami a tout les droits de vous trahir...


...


Spoiler:
 


Dernière édition par Nnoitra Jiruga le Jeu 22 Mai - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Kokoro
~ Fraccion de Nnoitra-chou | Ecchi-San ~
avatar

Sagittaire Singe
Messages : 62
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 25
Localisation : A côté d'Ichimaru Gin, admirant la Seireitei...

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Taishi No Jikan
Niveau:
12/12  (12/12)
Expérience:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Ven 16 Mai - 20:14

Lui demander était forcément une erreur, lui adresser la parole l'était aussi, elle ne devait pas être sur terre normalement, elle n'aurait pas du le suivre. Il avait raison, Lenalee était venue pour s'amuser, et maintenant, l'on pouvait dire avec certitude qu'elle ne s'amusait absolument pas. Observant les dégâts causaient par l'attaque de Nnoitra, elle eut un pincement au cœur, levant les yeux vers son maitre pour lui adresse la parole. Chaque chose que pouvait dire ou faire Lenalee était une erreur, semblait il. Elle se doutait a présent que sa présence était forcément de trop dans ces lieux et qu'elle n'était qu'aucune grande utilité, comme toujours. Alors qu'elle voulait rendre service, elle se fit remettre a sa place aussi rapidement que brutalement...

- Te taire ?... J’avoue que ce serait sûrement mieux, je n’ai pas de temps à perdre, moi, je te l‘ai dit assez souvent je pense... Et toi, te connaissais, tu vas lui donner confiance pour essayer de la ramener, or, si elle a confiance, elle n’aura en aucuns cas peur de moi, et se sentant en sécu↔... Non, tu ne la ramène pas, un point c’est tout...

Paf. Mange toi ça. La prochaine fois, Lenalee ne prendrait pas confiance en elle avec lui. Il faisait tout pour la mettre a l'aise, la rassuré en quelque sorte en la protégeant, en l'attendant, mais dès qu'il en avait l'occasion, il la remettait a sa place de sous-crotte Fraccion, aussi vite qu'il n'en faut pour dire 'Ouf'. Elle baissait les yeux alors rapidement, n'osant pas affronter le regard de cette homme. C'était peut être trop. Il n'avait pas besoin d'en faire autant, un simple 'non' aurait suffit de toute évidence, mais lui avait besoin de l'enfoncer.

Elle portait sur son visage une moue boudeuse mais charmante, voir adorable. Elle ne pouvait que bouder de toute évidence, elle n'avait que ça a faire, et encore, la brune n'était pas sur que ceci lui soit permit. A trop vouloir de liberté, voila qu'elle finissait par craindre quelque chose qui contrôler cette liberté en question. Elle croisait les bras sur sa poitrine après avoir remit sa tenue d'Arrancar en place et après avoir essuyé la poussière sur son joli minois.

C'est alors qu'une voix féminine et effrayé se posait délicatement sur les tympans de la Fraccion de l'espada numéro cinq. Lenalee regarda d'abord a gauche et a droite, puis en face, fronçant les sourcils avec un air concentré, elle baissait ses pupilles vers le bas en apercevant alors une jolie rouquine, aux formes plus que généreuses, répondant au nom d'Orihime Inoue. était elle assez folle pour se jeter dans la gueule du loup ? N'avait elle pas entendu Nnoitra Jiruga hurlait son nom avec rage ? Ou peut être était elle tout simplement tellement courageuse qu'elle s'était dit qu'elle pourrait affronter ce personnage seule. Lenalee pensait simplement que cette rouquine était folle ...

La fraccion posait un regard inquiet sur la nouvelle arrivante, elle se doutait a présent que cette jeune fille était simplement en danger, et elle craignait surtout le fait de ne rien pouvoir faire pour elle... Rien n'empêcherait Nnoitra de la malmenait si il en avait envie, bien qu'elle soit la futur prisonnière d'Aizen et ses complices ... L'homme présent éclata de rire, avant de se transformer en poussière et parler a travers l'air. Il était la sans être la, ce qui était simplement effrayant quant on y repensait ... Le fait de faire peur a la jeune Lycéenne était peut être un moyen pour lui de la rendre plus docile ...

Rapidement, les yeux de Lenalee quittèrent le visage apeuré de cette jeune fille, se posant sur le paysage dévasté tout autour d'eux. Tandis que L'espada s'amusait avec sa proie, Lenalee laissait le vent passer dans ses cheveux, caressant son visage avec douceur. a ce doux contact, simple et apaisant, elle ferma les yeux, savourant l'instant présent. Elle tentait de ne pas réfléchir, ne pas penser pour partir dans des songes effrayants et perturbants si l'on peut dire ... Elle prit une grande inspiration, levant son regard vers le ciel bleu, d'un bleu cyan magnifique et encore aveuglant. Le soleil ne se couchait pas encore, il faudrait encore attendre pour admirer l'aurore ... Et Lenalee se doutait qu'ils le manqueraient surement...

Un soupire lui échappait, vivement qu'ils rentrent tout compte fait, elle ne souhaitait plus trainer ici plus longtemps, après le savon qu'elle venait de se prendre un peu plus tôt, elle voulait juste partir bouder dans les couloirs, insulter son maitre de tout ce qu'elle pouvait, piquer les bouquins pervers de Di Roy et observer l'étendu déserte de la place d'Aizen, près de cette vitre étrange, spéciale, placé ici juste pour pouvoir admirer cet espace. Les bras toujours croisé sur sa poitrine, Lenalee osait a peine parler, de toute façon, personne ne l'écoutait, mais même ...

C'est alors que Nnoitra réapparut a côté de Lenalee, la surprenant. Sur le coup, la Fraccion sursauta, mais s'en suivit un grognement furieux, qu'elle essayait d'étouffer, même en étant certaine que l'homme l'ai entendu de toute façon. Elle hochait la tête, soupirant et faisant clairement comprendre a cet homme que ce qu'il lui demandait été loin d'être amusant, et qu'elle avait une certaine hâte de rentrer au Hueco Mundo, rapidement ... Lenalee fit un saut pour atterrir souplement sur le sol. Elle se relevait en douceur, féline et féminine, s'approchant d'Inoue Orihime avec un regard doux mais ferme. Ses yeux essayaient de rassuré la belle rouquine ...


- 'Hime-chan ? Je me nomme Lenalee Kokoro, je suis la Fraccion de Nnoitra Jiruga, Espada numéro cinq, l'homme se trouvant la bas.

Sur ces mots, elle fit un signe de tête, désignant du regard l'Espada. Il n'avait pas pris soin de se présenter, et connaitre son identité devait surement maitre la lycéenne plus a son aise.

- Il m'a chargé de te dire ce qui va se passer pour toi a présent. En clair, tu vas nous suivre au Hueco Mundo, de ton plein gré ce serait mieux, pour ne pas causer plus de dégat, il y en a bien assez je pense. Dans le cas contraire, si tu résistes, nous serons obligé de t'y amener de force, et je ne pense pas que ce soit ce que tu souhaites, n'est ce pas ? Tu n'aurais pas vraiment la force de rivaliser avec nous, et ne compte pas sur tes amis pour venir te sauver, car ils ne feront vraiment pas le poids ..

Elle marquait une pause, faisant un sourire rassurant a la belle princesse. Laissant un temps de réflexion, elle plaçait ses mains sur ses hanches, repoussant ses cheveux derrières son épaule. Lenalee replantait sur regard dans celui d'Orihime.

- Tu n'auras pas le temps de faire tes adieux car nous partons immédiatement pour ne pas faire attendre Aizen-sama, de toute façon, si l'on cherche a te retrouver, ça ne mènera a rien. Tu seras alors enfermé a Las Noches. Si tu comprends bien ce que je te dis, nous te kidnappons maintenant ...

Lenalee se tournait alors vers Nnoitra, s'inclinant respectueusement vers celui ci, elle lui dit d'une voix douce mais assez forte pour qu'il puisse entendre :

- Je pense qu'Orihime Inoue a comprit ce qui allait ce passer, je pense aussi que nous pouvons y aller ...


C'est court, désolé >.< Mais je n'étais pas très inspiré ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecchi-san.skyrock.com/
Orihime Inoue
~ Humain À Pouvoirs ~
avatar

Capricorne Singe
Messages : 24
Date d'inscription : 01/05/2008
Age : 25

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Shunshun Rikka, les six fleurs du shunshun~
Niveau:
12/12  (12/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Sam 17 Mai - 2:24

Alors qu'elle attendait toujours là, plantée en plein milieu près d'un endroit dévasté, Orihime regardait toujours vers le ciel, comme tétanisée. Elle attendait toujours la réponse de ces inconnus, se demandant dans quelle histoire elle s'était fourrée. Pourquoi la cherchait-on, elle ?! Pourquoi chercher une humaine n'ayant pas grand pouvoir, du moins ce qu'elle en pensait. Sans doute aurait-elle mieux fait de rester dans son petit chez soit, loin de cette agitation, comme ça elle serait encore au calme et elle ne devrait pas rester avec de tels hollows bien étranges d'ailleurs. Devait-elle fuire à présent, ou tenir bon ? Tenir bon, ce serait sans doute la meilleure des solutions, sans doute qu'Ichigo ferait son apparition également et alors elle ne sera plus seule face à de telles "choses". Elle ne se sentirait que plus assurée et plus certaine, mais elle dépendrait alros encore et toujours de lui...Ce qu'elle ne voulait absolument pas. A quoi bon se questionner encore maintenant alors qu'elle était quelque peu "perdue" ? Elle se sentait si mal...Elle aurait voulu que tout ceci ne soit qu'un mauvais rêve duquel elle se réveillerait dans quelques secondes, quelques minutes, quelques heures. Mais ce n'était que la pure réalité malheureusement...

D'ailleurs, il ne fallut pas longtemps pour que l'un de ces êtres différents d'elle, les hollows, se mettent un peu plus en valeur et se mette en avant. Qui était-ce ? Etait-il supérieur à la jeune fille qui l'accompagnait ou simplement plus sûre qu'elle ? Ou encore était-il chargé de faire le sal boulot ? Toutes ces questions restaient encore sans réponse et le serait encore un bon moment à voir le comportement de celui-ci. Orihime le regarda alors fixement, de ses petits yeux innocents et ne laissant paraître qu'une ombre de courage et pourtant aussi de doutes. Elle voulait seulement montrer son courage, mais évidemment, elle ne pouvait entièrement cacher son doute et sa quiétude. Celui-ci était grand, élancé et surtout bien maigre. Son visage était plutôt étrange, et il portait un habit blanc, entièrement blanc. D'où venait-il ? Et pourquoi venait-il ici à Karakura si ce n'est pour régler un "problème" avec Ichigo ? Elle n'y comprenait vraiment pas grand chose, mais comment lui en vouloir ? Elle n'avait rien demander à personne et la voilà impliqué dans une drôle d'histoire. De plus, elle espèrait enfin une vie paisible et simple comme tous les autres lycéens et toutes les autres lycéennes, mais il faut croire qu'elle n'avait pas le choix.

Alors qu'elle continuait de le fixer, cet étrange hollow, elle ne sut plus deviner où il se trouvait, car d'un coups, il venait de disparaître. Cependant, elle sentait encore son reaitsu, comme s'il était encore près d'eux. Mais alors où était-il ? Et comment faisait-il pour disparaître si vite ? C'était à se tirer les cheveux pour notre jeune humaine qui était dépassée par les évènements. Et ce qui la fit comprendre qu'il n'était vraiment pas loin et encore moins parti, ce fut quand elle entendit ses premières paroles, comme s'il parlait "dans" l'air. Etait-ce possible ? Tout cela ne pouvait qu'encore plus inquiéter notre jeune rouquine. Après son ricanement, plutôt sadique, il fallait qu'il fasse cette chose, ce geste qui ne pourrait que davantage déstabiliser notre jeune Inoue. Pourquoi à elle ? Pourquoi tout cela lui arrivait-il à elle, alors qu'elle n'avait rien demander ? Elle qui ne voulait de mal à personne.
Reculant de quelques pas, alors qu'elle cherchait encore où il avait pu se "cacher", elle évita de peu de tomber quand elle entendit ses dernière paroles. Ce qui était sûr c'était qu'il était bel et bien un hollow et la jeune fille également, mais elle fut plutôt choquée quand il lui parla de son frère. Alors il savait pour son grand frère ? Et d'abord comment savait-il qu'elle avait un grand frère ? Tout semblait se bousculer dans la petite tête de la jeune lycéenne.
Alors d'une voix incertaine et comme un souffle, la jeune fille lâcha ces quelques mots.


"Grand frère..."

Son frère, et ses amis étaient sans doute les seules choses pouvant le plus toucher en plein coeur notre jeune Orihime. Bien qu'un tas d'autres choses pouvaient la toucher, mais pas autant que cela. Même sa propre vie comptait nettement moins que ces choses là...
Ce fut à cet instant même, alors qu'elle baissait la tête, attristée par les souvenirs de son grand frère, qu'elle put sentir un étrange vent, une présence, sans doute celle de cet hollow étrange, tout autour d'elle. Avait-il l'habitude de tourner autour de ses "victimes" ou était-ce exeptionnellement cette fois-ci, pour on ne sait quelle raison ?! Bizarrement, elle se sentait comme observée...D'un côté, normal, si son "prédateur" tournait autour d'elle continuellement. C'est alors qu'elle entendit de nouvelles paroles. Il connaissait tout d'elle ? Comment cela était-il possible ? Elle ne le connaissait pas, mais lui oui ? Etait-ce vraisemblable ? Comment des êtres qu'elle n'avait jamais, au grand jamais, vu auparavant pouvant tout savoir sur elle, tout connaître, jusqu'au détail de son grand frère qui est mort et qui fut même hollow un court instant ? Tout cela déstabilisait notre jeune humaine innocente.

Et alors qu'Orihime songeait encore à cela, elle fut encore surprise, non pas par une nouvelle rafale de vent ou autre menace, mais bien par le retour soudain de ce hollow, nouvelle catégorie, s'il on puit dire. Il venait de ressurgir comme ça, nettement et tout à coups devant notre jeune rousse. Rapprochant de plus en plus son visage pour le poser tout juste devant celui de notre jeune Orihime, il la fixa de son regard froid, noir et dure, très dure. De cette façon, la tête apeurée de plus en plus et forcée, elle ne put que reculer à chaque pas de celui-ci en sa direction. Etait-ce une nouvelle tactique venant de sa personne, voulait-il encore trouver un fin stratège pour avoir sa "proie" ? Pour la jeune fille c'était vraiment à n'y rien comprendre. Mais à nouveau, il ne fallut pas longtemps pour qu'il disparaisse, comme par "magie", des yeux de la jeune fille à forte poitrine. Avant de faire cela, il avait encore afficher un grand sourire, apparemment loin d'être mécontent du résultat qu'il obtenait ou encore autre chose...Mais quoi ? Alors qu'elle cherchait cette réponse, elle put entendre une nouvelle fois cette voix dans les airs et la réponse qu'elle attendait. Alors il ne connaissait pas son pouvoir ? Simplement cela ? Mais qu'est-ce que son pouvoir avait comme rapport ? Orihime était à nouveau dépassée par les évènements.
Elle lâcha alors dans un nouveau souffle, de nouvelles paroles plutôt courtes.


"Mes pouvoirs ? Qu'ont-ils comme rapport ? Et en quoi vous interressent-ils ?"

Tournant encore son regard vers l'endroit où se dirigeait ce hollow, elle put le voir tourner autour du bon nombre de débris se trouvant un peu plus loin. Tous ces gens morts, tous ces gens innocents, qui comme Orihime, n'avait rien demander de tout cela et qui aurait voulu encore se prélasser tranquillement chez eux. Elle aurait tant aimer les soigner, mais maintenant c'était trop tard, malheureusement...Elle était arrivée trop tard, trop tard pour sauver de nouvelles vies. Elle se sentait si coupable, alors qu'elle ne les connaissait sans doute pas, si ce n'est de vue. Pourtant, c'était l'une des grandes faiblesses chez elle, sa grande, voir trop grande sensibilité et envie d'aider n'importe qui, n'importe quand et au risque de sa propre vie. Baissant alors la tête, pour dissimuler les quelques larmes qui y coulaient, le long de ses joues, elle regarda encore quelques temps vers ces cadavres froids et morts. Elle n'aurait jamais voulu d'une telle chose, d'une telle journée qui n'en finissait pas et qui promettait de continuer à être bien affreuse avec de telles personnes.

C'est alors qu'elle put entendre quelque chose, ou quelqu'un tomber au sol. Retournant automatiquement sa tête vers le ou la concerné(e), elle put remarquer la jeune fille qui s'élevait encore il y a peu, dans les airs, auprès de cet étrange hollow plutôt sadique. Elle se redressait avec légèreté et grâce, telle qu'une jeune fille le devrait, et elle avait un visage complètement angélique, contrairement au jeune homme qui l'accompagnait. Etait-elle le contre-poids de la balance ? La jeune fille sage et obéissante qui contribue aussi au calme contrairement à son sadique de "compagnon" ? En tout cas, elle donnait plus confiance que l'autre hollow et semblait bien plus douce. Orihime aurait presque envie de l'écouter sans crainte. Mais néanmoins, cette peur et cette crainte restaient bien ancrées au fond d'elle, ce qui était évidemment légitime de sa part. Comment ne pas la comprendre, alors que, devant elle, se tiennent deux parfaits inconnus dont un connaissant le tracé de sa vie par coeur, comme s'ils étaient amis depuis toujours, et l'autre semblant douce mais obéissante à son prédécésseur. C'était vraiment étrange comme situation.

La première réaction venant de cette hollow fut de se présenter, en tout bien, tout honneur. Chose tout à fait normale jusqu'à présent, et donc, Orihime n'avait aucune raison de trop rester sur la défensive. Du moins, jusque là. Lenalee Kokoro ? Fraccion de Nnoitra Jiruga ? Un espada alors ? Elle une arrancar ? Ils devaient être très puissants sans doute ! On lui avait brièvement expliquer qu'un espada avec le plus petit chiffre était le plus puissant et le numéro dix le moins puissant des Espadas. Alors il devait être le juste milieu. Au moins, elle comprenait pourquoi il y avait eu tous ces dégâts...Elle n'avait donc aucune chance si elle venait à décider de fuire, ou même de riposter si combat il y avait. Le regard un peu surpris, et scrutant de temps en temps la jeune fille, puis l'Espada numéro 5, Nnoitra, la jeune Orihime se rendait bien compte qu'elle n'avait qu'une infime capacité de pouvoir et de force spirituelle, comparé à ces deux-là. Faut croire qu'elle n'a vraiment aucune chance pour chaque fois tomber sur des personnes bien plus puissantes qu'elle, que ce soit à la Soul Society, ou maintenant, dans sa ville natale. Avait-elle une quelconque malédiction ?

Après quoi, elle entendit la jeune fille, prénommée Lenalee, commencer à parler, plus sérieusement si l'on puit dire, lui expliquant ce pourquoi elle et son maître était présent ici. Ce qu'il allait arriver à la jeune humaine. Elle devrait les suivre au Hueco Mundo ? Mais qu'est-ce ? Et pourquoi suivrait-elle de tels inconnus ? Elle n'en avait vraiment pas l'envie. En effet, la jeune rousse voulait rester ici, à Karakura, avec ses amis et mener une vie comme toutes les filles de son âge. D'un autre côté, si la vie d'autrui en dépend, elle n'a pas vraiment le choix et doit les suivre. Si seulement Ichigo, Chad ou Ishida, ou même Yoruichi étaient là, elle serait sans doute protéger...Mais là, il n'y avait aucune échappatoire possible. Vint ensuite les explications comme quoi elle n'avait pas le droit de faire d'adieux. Même pas à Ichigo, celui qu'elle aime. Elle serait donc désormais loin de lui et de tous ses amis. Et elle qui pensait rattraper le temps perdu avec Tatsuki. C'était vraiment mal parti...Pourquoi la kidnapper elle ? Pourquoi en vouloir à elle ? Innocente, parfois cruche et insouciante, elle aime être entourée de ses amis, et voilà qu'on la kidnappe...


"Pourquoi vouloir me kidnapper ? Je vois...de toute façon, je n'ai pas d'autre choix que celui de vous suivre. Mais je ne peux vraiment pas faire mes adieux à ne serait-ce qu'une personne ? Je promets de ne pas fuire."

Baissant la tête, attristée par une telle nouvelle, elle avait perdu toute la joie qu'elle avait accumulée pendant cette journée. Tous ces espoirs étaient détruis, ruinés comme ce tas de détritus plus loin. A croire que le sort s'acharnait vraiment sur elle. Elle qui n'avait espéré que passer plus de temps calme et joyeux avec ses amis et surtout Ichigo et Tatsuki...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Nnoitra
~ Admin' | Adjuchas | Quinta Espada | Assassin À La Batte | Satan | Hallibel no bocchan' ~
avatar

Cancer Chat
Messages : 143
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 31
Localisation : Your Worst Nighmares!

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Libération , ect .. ]: Santa Teresa ~> Inore
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
39/100  (39/100)

MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   Mer 28 Mai - 14:10

...

« Je pense qu'Orihime Inoue a comprit ce qui allait ce passer, je pense aussi que nous pouvons y aller ... »

Nnoitra fît un grand sourire, très content que sa Fraccion aie pu persuader la jeune fille de les rejoindre et de la faire prisonnière. Son sourire s’estompa et il s’approcha lentement en direction des deux êtres féminines en question, s’entant le vent sur son visage et faisant virevolter ses cheveux. Il s’arrêta quelques mètres devant elles avant de soupirer et de regarder en direction de sa gauche. Il s’attendait à voir Ichigo se ramener, avec elle, justement. Au lieu de cela, il se retrouve qu’avec elle, cette fille, innocente, apeurée, traumatisée. Nnoitra trouvait c’la décevant, désolant, même. Ichigo serait?il un lâche ? Aurait?il peur d’affronter l’El Quinta Espada, l’un des plus puissant des Adjuchas, voir le plus puissant ?... Pathétique, Ichigo laisserait venir une fille sans défense, ici, seule ? Sous?estimerait?il autant le grand Nnoitra Jiruga, pour laisser une faible venir ici... Nnoitra ferma les yeux, puis continua sa route en direction des deux autres personnes dans ce lieu. Mais c’est alors qu’Inoue répliqua.

« Pourquoi vouloir me kidnapper ? Je vois... De toute façon, je n'ai pas d'autre choix que celui de vous suivre. Mais je ne peux vraiment pas faire mes adieux à ne serait-ce qu'une personne ? Je promets de ne pas fuire... »

Nnoitra ouvrit les yeux en grand et s’arrêta. Un grand blanc apparût, un énorme silence, stressant, trop... Silencieux. Mais c’est alors qu’une force se fit ressentir, une force qui venait d’apparaître et qui avait causé beaucoup de ravages il n’y a pas si longtemps. Le Reiatsu de Nnoitra, encore une fois, une nouvelle fois rageux, il fit de nouveau trembler le sol, encore une fois détruisit des immeubles, et on ne sait comment, fit éclater les décombres déjà tombés des immeubles. Inoue ne veut pas les suivre, hein ? Nnoitra ne supportait d’être supplié, surtout par une fille, cela le rendait encore plus haineux, la chose qu’il ne supportait pas, celle qu’il détestait, celle pour laquelle il boufferait la personne qui aurait osée faire cela. Il ne voulait surtout pas que cette fille, aille le pouvoir de faire ses adieux à une personne. Cette personne, pourrait la cacher, même si il serait facile de la retrouver, elle pourrait s'interposer...

Une aura noire sortit du corps de Nnoitra, part tout les ports de sa peau, chaque endroit. Il utilisa un Sonido avec une telle rapidité, qu’il se tenait déjà devant Inoue avant qu’elle ne s’en rende compte. Les yeux de l’Arrancar viraient au noir et il prononça un mot, un seul qui voulait tout dire, « Prie... », le premier mot pour libérer son Zampakutô, la prière de Santa Teresa, la ravageuse mante↔religieuse. Mais en empoignant son Zampakutô en l’approchant lentement de la gorge de la jeune fille, une voix résonna dans sa tête, un seul mot, « Vivante... », un mot qu’Aizen avait prononcé pour cet Espada des plus excité. Cela lui était complètement sorti de la tête, ne pas tuer la jeune lycéenne, à cause de son grand pouvoir de régénération. Nnoitra exécuta, alors, l’ordre de son puissant maître, Aizen. Il ré encocha son Zampakutô dans son dos et se redressa, regardant la gamine de haut, la voyant les yeux baissés. Nnoitra se retourna avant de se calmer entièrement.


« On y va... »

Sur ces mots, Nnoitra monta dans les airs, faisant signe, d’un doigt, à Lenalee d’amener Orihime Inoue avec elle pendant sa montée, elle ne doit sûrement pas savoir comment contrôler son Reiatsu afin de pouvoir léviter dans les airs. Avant de partir, bien évidemment, Nnoitra et son sadisme, il envoya des Balas en rafale sur tout ce qui dépassait du sol, habitations, arbres, êtres vivants... Vraiment tout. Il riait de ces actes, sadiques, cruels, assassinants. Regardant son travail, il souriait, laissant échapper un ricanement, suivi d’un bon rire satanique, donnant froid dans le dos, plus frissonnant que jamais.

Nnoitra se retourna et ouvrit un Garganta, l’enlèvement est enfin terminé, ils allaient pouvoir commencer, enfin, enfin! La défaite des Shinigamis était proche, plus le temps de jouer, maintenant, ils mourront tous, un par un, petit bout par petit bout si il le faut. Nnoitra entra dans le Garganta enfin créé, et se dirigea en direction du Hueco Mundo, pour retourner à Las Noches avec la prisonnière. Mission acomplished ? Pas encore, il reste les Shinigami défoncer...


...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Acte #1 | Chap. 1 | Part. 1 : Resurection Para La Destrucción ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» UN REY PARA LA PATAGONIA
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG :: ~ Monde Des Humains ~ :: ~ Monde Des Humains | Karakura ~ :: Zone Centrale-
Sauter vers: